À propos

Tout plaquer… et devenir une famille nomade !

Il était une fois une petite fille, qui se réfugiait dans les livres afin de vivre de folles aventures. Et qui rêvait de faire le tour du monde. Elle dévorait les livres de voyages, regardait les reportages à la télé et s’imaginait en exploratrice de terres inconnues. Cette petite fille, c’était moi, Valérie !

En grandissant, j’ai commencé à voyager.

Valérie Vénézuéla

D’abord avec mes parents, qui m’ont fait découvrir le Vénézuéla, en mode road-trip pendant 3 mois. Je crois que c’est grâce à cette destination lointaine et exotique que j’ai définitivement attrapé le virus du voyage. Je suivais les cours du CNED, pas toujours facile, mais j’ai réussi à décrocher mon Bac.

Valérie et Lamaâ

Puis, je suis partie comme jeune fille au pair, en Angleterre pendant 3 mois. Enfin, à 23 ans, j’ai décidé de partir travailler à l’étranger. J’ai réussi à me faire embaucher par les Voyages Fram et j’espérais enfin pouvoir faire le tour du monde, tout en étant animatrice. Ils m’ont envoyée en Tunisie pour 3 mois… j’y suis restée 2 ans ! Le charme du pays et la rencontre avec Lamaâ, qui allait devenir mon mari, m’ont fait renoncer à poursuivre mes voyages.

Mariage Valérie et Lamaâ

Nous nous sommes d’ailleurs mariés là-bas, en mixant les coutumes tunisiennes et françaises. Notre fille aînée, Sara, avait 9 mois lorsque nous sommes rentrés en France. Elle a donc vécu ses premiers mois sous le soleil de la Tunisie, auprès de ma charmante belle-famille.

12 ans plus tard, nous sommes toujours en France. Et je n’ai toujours pas fait mon tour du monde. Nous n’avons pas chômé entre-temps car deux autres bébés ont pointés le bout de leur nez : Inès en 2008 et Nael en… 2015 ! Oui, nous aimons prendre notre temps, que ce soit pour faire des enfants ou dans la vie de tous les jours.
Même si nous sommes retournés plusieurs fois en Tunisie, pour voir la famille, nous n’avons pas voyagé à l’étranger. Les enfants, le travail, la routine…

mes rêves de petite fille sont restés sagement tapis dans l’ombre.

Notre jolie tribu

Il y a 4 ans, nous avons découvert le concept de l’échange de maisons. Nous nous sommes lancés pour un premier échange en Auvergne, inoubliable. Notre 4ième échange a eu lieu l’été dernier, en juillet 2016. Nous sommes partis 3 semaines au Danemark, dans un petit village, à 30 km de Copenhague. Et là, au fil des jours, le bonheur de casser cette routine morose, de profiter pleinement de nos enfants et de découvrir de merveilleux endroits tous les jours, nous ont donné des idées.

échange de maison

Quelques mois auparavant, j’étais tombée sur une interview d’une digitale nomade. Une jeune fille, travaillant sur le web tout en voyageant. Elle parcourait le monde, selon son bon vouloir.

Elle n’avait besoin que d’un ordinateur et d’une connexion wifi pour travailler. Ce qui, de nos jours, se trouve facilement un peu partout. J’étais fascinée par son parcours !
Avec un peu de recherches, je me suis rendue compte que des digital nomades, il y en a beaucoup plus qu’on ne le croit. Par contre, ce sont souvent des jeunes entre 20 et 30 ans et surtout… sans enfants !

Qu’à cela ne tienne, il doit sûrement y avoir des solutions. Nous en parlons beaucoup au Danemark, avec Lamaâ. Nous tenons à travailler tous les deux. Nous avons déjà quelques pistes, que nous partagerons avec vous.

Car voilà, c’est décidé, nous voulons devenir une famille nomade !

 

Nous avons décidé de vendre la maison pour amoindrir les frais. Quant à moi, je vais développer encore plus mon activité sur le web. Et nous allons économiser un maximum avant de partir.

Quant aux enfants, c’est le point chaud qui nous tracassait le plus.

Nous leur en avons parlé, du moins aux filles, car Nael est encore trop petit pour comprendre. Sara a tout de suite été emballée par le projet ! Inès, un peu moins au début. Ce qui l’embête c’est de quitter la maison pour toujours, et de devoir se séparer de ses jouets. Au fil des jours, nous lui parlons et la rassurons. Aujourd’hui, elle est partante mais elle nous a mis une condition : Elle veut absolument aller en Australie !

Au fil de nos recherches, nous sommes tombés sur d’autres familles nomades, françaises ou canadiennes. Nous correspondons beaucoup et ceux qui vivent de cette manière n’ont aucuns soucis avec leurs enfants. Ils le vivent très bien. Bien sûr, cela implique que l’on devra faire l’école à la maison (ou plutôt… les maisons !). Mais les enfants vont tellement apprendre aussi en voyageant ! Rien qu’au niveau des langues, ils feront des progrès énormes. Ils apprendront aussi différentes cultures, seront incollables en géographie et se feront des amis sur tous les continents.

Les filles sont enthousiastes et préparent avec nous plusieurs projets. Dont un qui nous tient à cœur : Nous aimerions passer une journée dans chaque école locale, près de l’endroit où nous serions locataires. Et découvrir une école par pays ou région. Bien sûr, nous filmerons tout ça !

Ayant travaillé 10 ans dans une école, j’aimerais voir la différence d’éducation selon les pays. Et je pense que cela fera réfléchir les enfants. Sara et Inès devront préparer une interview et poser des questions aux enfants d’une classe. De plus, cela leur permettra de rencontrer des enfants du quartier dans lequel nous vivrons.

Car nous logerons principalement dans des locations de maisons, via Airbnb ou d’autres sites équivalents. Nous comptons rester au moins 2 ou 3 mois par endroit (nous sommes des adeptes du slow travel !).

Bien sûr, nous n’en sommes qu’au début de nos préparatifs.

Nous allons partager avec vous nos astuces, nos idées ainsi que notre avancée dans cette vie nomade. En attendant, nous allons continuer à vous raconter nos voyages précédents. Et surtout vous faire découvrir notre belle région d’adoption de ces 10 dernières années : la Charente-Maritime !

Et si vous aussi, vous avez envie de tout plaquer pour vivre une vie nomade… alors suivez-nous et nous vous guiderons dans votre réflexion et vos choix.

Présentation de la tribu nomade (septembre 2016)

Famille nomade

Valérie, 39 ans, Blogueuse et Rédactrice.

J’aime voyager, lire, écrire, monter à cheval et je rêve de voir des tortues marines en liberté. J’adore découvrir et apprendre de nouvelles choses. Je déteste par contre la routine, métro-boulot-dodo, très peu pour moi !

Je rêve de découvrir un jour le Canada, un pays qui me fascine depuis toujours. 

 

Famille nomade

Lamaâ, 42 ans, Travailleur multi-tâches !

J’aime aller à la rencontre des gens, me faire des nouveaux amis. Je suis bilingue français-tunisien. Je n’ai jamais appris d’autres langues, donc ce sera un défi pour moi !

Je rêve de découvrir les Etats-Unis. 

Famille nomade

Sara, 13 ans, en 4ième.

J’adore dessiner et lire, surtout les mangas. J’adore l’idée de devenir nomade car j’aime voyager. Je suis pressée de partir ! Je resterais en contact avec mes amis, sur internet. Je ferais des cours par correspondance et je sais que ce ne sera pas facile.

Je rêve de visiter le Japon et les Etats-Unis. 

Famille nomade

Inès, 8 ans, en CE2.

J’ai trop envie de partir en voyage. J’espère qu’il y aura des jouets dans les maisons. J’adore les ordinateurs et faire les devoirs dessus ! Mes copains vont me manquer mais je reviendrais les voir. Jouer au foot, c’est ma passion.

Je rêve d’aller en Italie, au Japon et surtout en Australie.

bébé nomade

Nael, 18 mois, bébé nomade.

Encore trop petit pour comprendre notre projet, Nael sera un bébé nomade. Il aime déjà crapahuter partout et vivre en plein air. Il préfère être dehors, qu’enfermé dans une maison ! Il aura une enfance très différente de celle de ses sœurs.

Pour l’instant, le plus important pour lui, c’est d’être entouré de ses parents et de ses sœurs, peu importe le lieu ! 

Et pour ne rien rater de nos aventures, abonnez-vous à la Missive de la Tribu (1 newsletter par mois)

Prêts à suivre notre chemin ?

Vélorail en Auvergne

 

10 commentaires sur “À propos

  1. Nous vous suivrons dans cette merveilleuse aventure, qui , je pense, va en faire rêver plus d’un! Il faut du courage pour franchir le pas! Je vous souhaite du bonheur, des moments de joies, des images pleins les yeux, des moments de rire, des nuits étoilées, des journées authentiques et surtout beaucoup d’amour.

  2. Je vous souhaite pleins de beaux voyages, qui ne seront plus des rêves mais la réalité, qui vont vous faire découvrir d’autres modes de vies, d’autres cultures que notre pays, des découvertes de nouveaux mondes, de nouveaux gens, et surtout plein de bonheur de vivre à fond votre merveilleuse aventure. Bonne route à tous les cinq, faites nous rêver par vos traversées et voyages… plein de bisous

    1. Merci, c’est gentil !!! 🙂 On a hâte de vivre cette aventure et de vous faire rêver !
      Gros bisous à toute la famille 😉

  3. Je vous suivrais avec plaisir, vous êtes la 4ème famille que je connais qui fait le Tour du Monde. Et c’est à chaque fois un plaisir de « voyager » avec vous 🙂
    Bonne route à vous 🙂
    Nathalie la maman de Swann Cooking (voir Sara ;)) lool

    1. Merci Nathalie ! Pour nous, ce sera un tour du monde à longue durée 🙂 et nous espérons bien vous faire voyager avec nous. Swann Cooking est votre chaîne YouTube, c’est ça ? Sara nous en parle souvent 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *