Notre Projet de Vie Nomade

Sur cette page, nous avons rassemblé les questions que l’on nous pose souvent. Au fil du temps, nous modifierons les réponses, afin qu’elles soient toujours pertinentes. Début de notre vie nomade en famille : Juillet 2017 !

1. Durée de notre voyage autour du monde et pays traversés

Il ne s’agit pas vraiment d’un voyage, mais plutôt d’un changement de vie. Nous partons le 1er juillet 2017 (maison vendue) et pour une durée indéterminée. Tant que cela nous plaira de découvrir des pays (et le monde est vaste !), nous continuerons. Cela peut donc durer des années ! Pour les pays que nous traverserons, nous ne planifions rien, nous voulons suivre les opportunités du moment et laisser notre instinct nous guider. Nous pensons rester 1 à 3 mois dans chaque pays, certains ne nous autorisant pas à rester plus longtemps de toute façon. C’est tout ce dont nous sommes sûrs pour l’instant !

2. Moyens de locomotion et hébergement

Contrairement à de nombreuses familles nomades, nous ne partirons pas en camping-car ni en camion aménagé. Nous voyagerons simplement avec nos sacs à dos, en emmenant le strict minimum. Nous nous déplacerons donc en avion mais aussi en train, en bus et parfois en bateau, pour les longs trajets. Sur place, nous utiliserons les transports en communs locaux et bien sûr, nos pieds !
Pour l’hébergement, nous louerons un appartement meublé (ou une maison) sur le site Airbnb. Si vous voulez louer aussi par cette plateforme, utilisez ce lien : www.airbnb.fr/c/valeries3500 (Vous aurez 35 euros de réduction et nous 20 euros). L’avantage avec ce style de location, c’est d’être au plus près des habitants, en vivant dans un quartier pas forcément touristique. En plus, lorsque l’on prend une location au mois sur ce site, une réduction est souvent proposée (ça peut aller de 30 à 50%) et le tarif mensuel comprend aussi les charges d’électricité, d’eau, de gaz et autres taxes locales.
Comme nous n’aurons plus de maison en France, nous pourrons dire adieu aussi à la taxe d’habitation, la taxe foncière, les impôts locaux (ordures ménagères entre autres), les assurances voiture et maison et les frais d’entretien et d’ameublement de la maison. Nous comptons aussi par la suite trouver directement des locations meublés sur place (style appart-hôtel) et négocier les prix. Nous vous tiendrons au courant de nos trouvailles !
projet de vie nomade

3. Travail et budget

Pour pouvoir parcourir le monde indéfiniment, il nous faudra bien sûr continuer de travailler. Je (Valérie) suis rédactrice web freelance, community manager et je crée aussi des sites WordPress pour des petites entreprises. Il ne me faudra donc qu’un ordinateur portable et du wifi pour travailler.
Je suis aussi formatrice en rédaction web. Beaucoup de personnes me demandent quels métiers existent pour devenir digital nomade ou simplement travailler de chez soi. Internet offre de nos jours de nombreuses opportunités pour pouvoir travailler et voyager en même temps. Devenir rédacteur web est certainement le chemin le plus facile pour y accéder, à condition de se former et d’avoir la volonté de réussir. Or, les formations en rédaction web sont peu nombreuses et souvent hors de prix, ou alors pas assez approfondies.
J’ai donc eu l’idée de créer des modules d’apprentissages avec des exercices, un coaching personnalisé et de nombreuses ressources. Bref, une formation complète, certifiante et à un tarif abordable. Si vous êtes intéressé, voici le lien de ma formation : https://formationredacteurweb.learnybox.com/devenez-redacteur-web-1/
Quant à Lamaa, il compte travailler en cours de route notamment grâce au « Club Teli ». Moyennant une quarantaine d’euros par an, cette association propose des offres d’emplois partout dans le monde. Cela va des petits jobs saisonniers au travail qualifié d’expat’ (mais aussi stages et bénévolat).
On espère aussi tester le Workaway dans certains pays. Le principe est simple : vous êtes nourri et logé, en échange de quelques heures de travail par jour. Les familles sont de plus en plus acceptées, donc on compte bien pouvoir essayer avec les enfants !

4. L’instruction des enfants

Les enfants vont être instruits en famille. En effet, en France, seule l’instruction est obligatoire et non l’école. La première année, leur instruction se fera en cours par correspondance. Nous avons longuement cherché des cours adaptés à notre futur mode de vie. À vrai dire, ça nous a pris des mois !
Au fil de nos recherches, nous avons enfin trouvé ce qu’il nous faut : une classe virtuelle, où tous les matins, les filles sont face à un enseignant en direct, par webcams interposées. Il s’agit d’une école privé par correspondance et entièrement digitale : le Cneel. Mais au bout d’une année scolaire avec cet organisme, nous avons décidé de changer de pédagogie. Trop de professeurs absents et l’inexistence de la direction, nous a fait changer d’avis.
Edit : Merci de lire les commentaires pour avoir des avis récents sur le Cneel
Pour la rentrée 2018, Sara fera son entrée en seconde générale avec le CNED. Pour Inès et Nael, ce sera un mélange de formel et informel !

5. Notre projet : « Mon école autour du monde »

Nous voulons aussi dans ce changement de vie, créer une sorte de fil conducteur. Un projet à mener en famille, de pays en pays. Ayant travaillé pendant 20 ans auprès d’enfants et nos filles étant curieuses de savoir comment une classe se déroule à l’étranger, nous avons tout naturellement choisi de visiter une école dans chaque pays ou région. Ce sont nos enfants qui prépareront ces petits reportages. Nous demanderons l’autorisation de filmer et les filles suivront une journée d’école, partout dans le monde. Bien sûr, nous vous partagerons en vidéos et en photos ce projet, qui enthousiasme Sara et Inès. En plus, ça leur permettra de rencontrer des enfants du quartier !
projet de vie nomade
Voilà donc pour les détails de notre nouvelle vie nomade ! Nous sommes en quelque sorte des mini-expatriés car nous continuons à travailler et restons plusieurs semaines au même endroit pour limiter les frais de transport. Vous pouvez aussi voir les 5 raisons qui nous poussent à changer de vie ! 
N’hésitez pas à nous poser des questions et à nous contacter si besoin !
 

Vivons cette aventure tous ensemble : Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux !

36 commentaires sur “Notre Projet de Vie Nomade

  1. Nous sommes parents de trois ados. Nous vivons la plus grande partie de l’année hors de France.
    Avec mon épouse nous avons décidé de tenter l’expérience du CPC pour 2018/2019.
    Je vous livre l’état de nos investigations:
    1) Le CNED: nous sommes restés SANS VOIX…à l’ère du numérique nous pensions naïvement que le CNED avait suivi l’évolution technologique.?Non. Des kilos de supports papiers suffisamment indigestes pour démotiver les élèves. NEXT
    2) L’IEF: nous découvrons le principe MAIS ni mon épouse ni moi même avons le temps nécessaire pour l’assurer. A NE PAS EXCLURE
    3) Le CNEEL: trouvé sur le web. AU SECOUUURS. A la lecture du site nous nous sommes demandés si c’était un gag. Histoire de confirmer, j’ai téléphoné au CNEEL. Très difficile de les joindre mais en persévérant j’y suis parvenus. Et là ce fut l’apothéose de l’incohérence et des contradictions. A la question: « Sur quels critères vos enseignants sont-ils recrutés? » Réponse: « Ils sont détachés de l’ED ». Ah bon? Question: « Mais vous êtes bien une école privée HORS CONTRAT? » Réponse: « Oui oui » Question: » Donc ils sont à la fois fonctionnaires et salariés du secteur privé? » Réponse: « Non ils sont auto-entrepreneurs ». Inutile d’aller plus loin mais il s’avère que je suis avocat, qu’outre le fait qu’il est IMPOSSIBLE d’être fonctionnaire ET travailler dans le privé, la loi stipule pour un auto-entrepreneur des conditions strictes. Parmi elles la suivante: interdiction d’être prestataire soumis à un emploi du temps fixe. L’exact inverse du rythme de travail d’un enseignant. Pour conclure la seule obsession de mon interlocutrice était que j’inscrive mes enfants au plus vite. ARCHI NEXT
    4) Cyberclasse: site très complet, clair…mais un peu « austère » dans sa présentation. Secrétariat accessible immédiatement. Entretien détaillé ( il a duré plus d’1 heure contre 15 minutes avec le CNEEL), la direction pose beaucoup de questions pour comprendre la démarche et l’élève (le CNEEL jamais…en même temps quoi dire en 15 minutes?). Un de nos garçons est autiste Asperger et on nous a orienté vers un pédopsychiatre qui se porte garant du projet Cyberclasse. Du coup nous avons opté pour cette solution. Nous vous tiendrons informer de la suite.

    1. Bonjour et merci pour votre avis !
      Je rajoute un petit bémol pour le Cned : nous avons inscrit notre fille aînée pour l’année 2018/2019 et tous les cours se feront en ligne. Elle n’aura aucun support papier, hormis le cahier que nous lui avons acheté pour qu’elle y consigne les résumés des leçons. Il y a même des options uniquement numériques 😉
      Elle en entre en seconde générale, c’est donc peut-être uniquement pour le niveau lycée ?
      Pour le Cneel, je suis d’accord avec vous, ce n’est pas un établissement sérieux… C’est pour cela que nous allons faire autrement pour nos filles, même si leur année au cneel n’a pas été catastrophique.
      Cyberclasse, je ne connais pas donc je ne me prononce pas 😉

    2. Bonjour

      J’enseigne l histoire/géo au CNEEL depuis janvier 2018, pour l’année scolaire 2017/2018. J’ai repris le 17 septembre. Pour le recrutement, ils m’ont demandé mes diplômes. Je possède un bac +5 en géographie, et je suis doctorante. J’ai 35 ans d’expérience à l’EN et dans le privé. Je pense être compétente dans l’enseignement et mes collègues d’autres matières (ceux que je connais) sont sérieux et diplômés également. Le problème vient surtout des responsables de l’école qui ne sont pas sérieux : salaires payés après un mois ou 2 (si celui-ci est payé car des collègues n’ont pas été rémunérés) mais il est souvent amputé de quelques heures. Je n’ai toujours pas eu les bulletins de salaire et les contrats sont bidons.
      Enfin c’est tellement étrange que je me demande si la direction et les deux personnes, qui travaillent avec elles, sont diplômées ou ont déjà travaillées dans l’enseignement. Lorsque j’ai repris à la rentrée le 17 septembre j’avais imposé des conditions (être payée en fin de mois, avoir des b de salaire et des contrats de travail normaux) mais je constate que ça recommence, je n’ai pas été payée pour l’instant et la directrice s’embrouille dans ses excuses et sa mythomanie.
      J’ai donc décidé de les quitter définitivement. j’ai du travail ailleurs et suis embauchée sans difficultés dans d’autres écoles.

      A fuir

      1. Bonjour Lucie,
        Merci pour votre avis éclairé ! C’est malheureusement ce que m’avait fait comprendre l’institutrice de ma fille l’année dernière.
        Nous n’avons donc pas de regrets d’avoir quitté le Cneel !
        C’est dommage car les professeurs sont compétents… En même temps, nous n’avons jamais eu aucun contact avec la directrice.
        Bonne continuation dans une autre école alors 🙂

  2. Bonjour,
    Je voulais partager notre expérience sur le CNEEL. Peut-être que c’est différent avec d’autres niveaux, mais cette expérience concerne la 3ème, la première S et la Terminal S.
    C’est une vraie arnaque ! Quand vous les contactez, ils vous promettent monts et merveilles, mais une fois inscrits, c’est une vraie catastrophe : beaucoup de cours sautent, les professeurs n’arrêtent pas de changer, ils gonflent les notent pour rassurer les parents… Et en plus de cela, ils ne communiquent pas pour expliquer ce qui se passe. Ils prétendent que les enseignants sont en « formation » mais quand on communique directement avec certains professeurs qui nous avaient donné leur mail perso, ils nous avouent soit qu’ils ont quitté l’établissement suite à un désaccord soit qu’ils sont en conflit !
    Le concept à l’air séduisant, mais tant qu’ils ne s’en donnent pas les moyens, c’est un échec total. D’ailleurs, en faisant un tour sur le net, on retrouve beaucoup d’avis négatifs et certains témoignages d’anciens professeurs édifiants.
    Tarik

    1. Bonjour Tarik,
      Merci pour votre retour d’expérience sur le Cneel ! Je n’ai pas encore rédigé d’articles sur cette école, donc ça peut être intéressant de partager nos avis. Cette année, mes filles sont en CM1 et 3ème avec le Cneel. En effet, pour ma fille qui est en 3ème, les professeurs ont souvent changé… J’ai aussi reçu des mails d’anciens professeurs qui se sont plaints d’un désaccord avec la direction. Heureusement, il y a la plateforme et ma fille avance dans ses cours grâce à celle-ci. Mais je suis d’accord avec vous, notre avis est mitigé pour le collège et je ne pense pas la mettre au lycée avec le Cneel. Par contre, pour ma cadette qui est en CM1, tout se passe à merveille. Sa maîtresse n’a jamais été absente (juste 2 jours pour maladie) et les fait bien travailler. Elle est autonome dans ses apprentissages et elle communique beaucoup avec ses camarades de classe. À voir par la suite…

    2. J ai inscrit mon fils en terminale sti2d en février mais je n ai jamais reçu les identifiants ils m ont parle d une mise en main sans m expliquer ce que c est je me suis trouvée dans une impasse merci de me donner votre avis sur cet établissement .
      Kafia

  3. Merci pour cet article très intéressant et inspirant. Il n’a fait que renforcer ma motivation à continuer sur cette voie.
    Que de chouettes projets en perspective.
    Hâte de découvrir cette future formation 😉

  4. Je pourrais vous faire mille mots pour vous féliciter et vous encourager. Grand voyageur d’une autre génération, j’ai toujours eu de l admiration pour ceux qui partent en famille et impliquent à ce point leur enfants dans le projet. J ai vu tant de ces enfants voyageurs, ouverts, malins, polyglottes et dont les besoins étaient simples que j’en ai toujours été admiratif.
    Je travaille aussi sur le Web et emploi éventuellement des freelances quand j’ai un surcroît de travail, n’hésitez pas à me joindre si vous voulez une coup de main de ce coté là.

    1. Merci beaucoup pour votre commentaire 🙂
      Nous espérons en effet que cette vie nomade ouvre les yeux de nos enfants sur le monde et que cela leur soit bénéfique pour leur avenir. Pour la proposition de travail, avec grand plaisir, si vous avez des besoins en community management, n’hésitez pas à me contacter en privé 😉

  5. Je découvre votre blog et votre projet avec plaisir, votre article était très intéressant.
    Je suis une jeune maman, expatriée sur l’île de Gozo depuis 3 ans, et je suis admirative de votre nouveau mode de vie. Je ne pense pas me lancer dans ce genre d’aventure un jour, ce n’est pas quelque chose qui me plairait car je suis une personne routinière et casanière, mais j’aime lire les expériences des autres et je pense que ce type d’initiative gagne à être encouragé. Notamment pour l’éveil des enfants… quelle formidable expérience pour eux !
    J’espère que votre périple se passera au mieux !
    Charlotte

    1. Merci Charlotte ! J’espère en effet que cela va être bénéfique pour les enfants. Cela va faire 2 mois que nous sommes partis et même si nous changeons de pays bientôt, nous avons quand même une certaine routine. Nous travaillons sur internet la semaine et finalement nous ne faisons qu’une seule grosse visite le weekend 😉 C’est juste l’ambiance et l’environnement autour de nous qui change et ça c’est chouette !

  6. Bonsoir.
    J’ai ma fille qui passe son bac cette année puis la petite qui rentre en 6ème. Avec ma femme on souhaiterait partir pour un tour du monde l’année prochaine avec la plus jeune . Nous aimerions vous rencontrer si vous passez par Tunis, Carthage plus exactement, vous pourriez passer prendre un thé et nous raconter votre aventure et nous donner des tuyaux. Merci beaucoup et à bientôt.
    Ines et Elies

    1. Bonjour Inès et Elies,

      Ce sera avec grand plaisir, nous avons prévu de visiter Carthage et Sidi Bou Saïd ! Quel beau projet pour vous aussi. Je vous contacterais par mail, une fois que nous serons en Tunisie 🙂
      À bientôt

  7. Quel courage de voyager avec les sacs à dos à pieds, en avion, en train, … sachant que Nael a seulement 2 ans 😊 Je vous félicite pour votre organisation car il en faut pour ce genre de périple.

    C’est une belle aventure et les filles ont de la chance de parcourir le monde aussi jeunes 👍 Je suis sûre que leur esprit aventurier va se développer et plus tard, elles n’auront pas peur de partir ailleurs pour leur travail 😉

    Très bonne idée de vendre des produits artisanaux des pays que vous allez découvrir 👍

    Il me tarde de vous suivre dans vos pérégrinations 😊

    1. Merci pour votre gentil commentaire ! 🙂 On espère en effet que les enfants vont apprendre la tolérance et l’ouverture aux autres.

  8. Bonjour super projet j ai hâte de vous suivre dans votre découverte de région et pays profiter en a fond c est une jolie expérience bon vent dans votre aventure

  9. Bonjour, quel plaisir de lire votre projet, de suivre les préparatifs, d’etre informé des difficultés rencontrées et des solutions possibles. Merci.
    Vous dites partir en sacs à dos et transports avec vos 3 enfants, chapeau.
    Comment avez-vous préparé vos enfants à ce changement de rythme, changement de vie ?
    De plus, j’imagine qu’au cours de vos périodes de découverte des pays (de 1 à 3 mois), des liens vont se créer et que dans les premiers temps les aurevoirs vont être tristounets (certainement comme le tout premier : copain/copine de maison, d’école et la famille) … Comment apprehendez-vous ces petits coups de blues ?

    1. Bonjour, alors pour les préparer, nous en parlons en famille depuis des mois et les filles participent au tri de la maison. Nael n’a que 2 ans, donc pour lui, pas de soucis. Quand aux filles, elles ont un caractère différent donc elle réagissent en conséquence. Sara, l’aînée a très envie de partir. Elle est de nature un peu sauvage et n’a jamais trop aimé le collège, donc le départ l’enchante 😉
      Par contre, Inès avait plus de mal au début. Elle nous a fait promettre de l’emmener en Australie (son rêve !) et ça la motive (bien qu’elle sache que nous n’irons pas de suite). Elle est très attachée aux copains, donc nous allons correspondre avec eux l’année prochaine. Ensuite, impossible de savoir comment ils réagiront au fil des changements… c’est la grande inconnue ! Nous resterons à leur écoute et ferons le point régulièrement. Quand à la famille, ils ont déjà l’habitude de ne pas les voir régulièrement et au contraire, ce sera l’occasion de les faire voyager pour venir nous voir 😉

  10. Je ne connaissais pas le CNEEL c’est intéressant ! Je suis plutôt intéressée par les apprentissages libres mais si mon enfant veut du formel, je me tournerai sûrement vers ça 🙂

    1. Oui c’est une école virtuelle pilote, donc ils ne sont pas très connus. Nous allons inscrire Inès, notre cadette, pour septembre. Par contre, nous avons eu de mauvais échos pour le niveau collège. Apparemment il y aurait beaucoup d’absences de profs… Nous réfléchissons donc à une autre solution pour Sara, pour sa 3ième 😉

    2. Bonjour Valéry, ton histoire fait rêver, mais il faut une sacrée organisation pour réaliser tout ça.
      Je réagis particulièrement car j’ai mes deux filles qui son inscrites au CNEEL également. Et j’en suis très satisfait.
      Ma grande est au collège, il y a eu quelques absences de professeurs c’est vrai mais pas autant que l’on croit. Ce qu’il y a eu surtout, ce sont des changements de professeurs (après passage de l’éducation nationale) mais les postes ne sont pas restés vacants et les programmes toujours dans la continuité.
      Pour ma part je suis très content pour une école qui débute , à distance mais avec des professeurs…

      1. Bonjour Laurent et merci pour ton avis sur le Cneel. C’est vrai qu’on trouve très peu de renseignements sur cette école virtuelle ! Du coup, on hésite pour la grande. Nos filles aiment le concept d’avoir des camarades de classe aussi… Donc on y réfléchit 😉 Mais ça me rassure d’avoir un avis positif 🙂

      2. Bonjour je recherche des avis sur le cneel en tapant sur Google je suis tombé sur vos postes pourriez vous me en dire davantage nottemment pour le collège s il vous plaît et si les professeurs ne sont pas là est ce possible de bien compléter la progression scolaire avec les supports qu ils fournissent t? cordialement

        1. Bonjour,
          Lorsque les professeurs ne sont pas là, ma fille travaille sur la plateforme ou étudie autre chose. Le plus embêtant, ce sont les changements de professeurs… Par exemple, ma fille aimait beaucoup sa prof d’anglais et là, 6 mois après la rentrée, elle est partie et il y a un remplaçant. Après, il est toujours possible de faire des parcours sur la plateforme en plus des cours. J’espère avoir répondu à votre question 😉

  11. Génial,nous sommes aussi dans les starting block ,nous sommes entrain de vendredi la maison,le combi vw est parti jeudi dernier ,moi je termine ma formation de boulanger mercredi formation que j’ai choisi de faire justement pour pouvoir travailler partout ,nous voyagerons en camping car dès que la maison sera vendue.Bonne route à vous et merci pour tout les précieux renseignements.

  12. Whaou quelle bonne idée ! C’est dans mes projets très lointain, je me dis qu’un jour aussi quand j’aurais fondé la famille on partira autour du monde ! Bravo pour votre courage de partir vivre vos rêves !

    1. Merci Catalina !
      On vous souhaite de vivre un jour la même chose 🙂
      Le plus difficile est de se décider à franchir le pas, ensuite le reste suit…

    1. Pour la formation, je te tiendrais au courant mais ça ne sera pas avant septembre. Je suis en train de rédiger les modules et de préparer des exercices pratiques 😉 (En plus de travailler pour mes clients, de rédiger ce blog et de préparer notre vie nomade… Mais pourquoi les journées passent si vite ?)

  13. Bonjour Valérie merci pour toutes ces informations qui répondent à toutes les questions que l’on pourrait se poser sur votre voyage ou plutôt changement de vie? je trouve que le système de vente de produits locaux et artisanaux est une excellente idée et vous trouverez certainement nombreux preneurs? Quant au fait de visiter les écoles des lieux où vous serez et d’en faire un petit film, cela permettra également à vos filles de s’investir dans le projet de votre famille et de se faire des nouveaux amis! et bien tout à l’air prêt pour vous, il ne me reste plus qu’à vous souhaiter un très bon départ. à très bientôt

    1. Merci ! Pour notre projet des écoles, c’est aussi en effet pour que les filles puissent rencontrer des enfants du quartier où nous résiderons. J’espère que cela facilitera les rencontres car nous ne voulons pas les couper des enfants de leurs âges. Nous avons encore pas mal de choses à préparer, mais ça avance… À bientôt ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.