Voyager en bus en France et en Europe : le guide pratique

Lors de notre dernier voyage, nous avons choisi de rejoindre notre destination en bus. Nous sommes donc partis de Bordeaux pour rejoindre Montpellier. Certes, nous avons mis presque 8 heures pour rallier les deux villes, avec la compagnie Ouibus. Mais nous avons économisé la moitié d’un billet de train. Deux fois moins cher pour deux fois plus de temps, est-ce que ça vaut le coup ? Comment se passe un voyage en bus sur des longues distances ? Et est-ce qu’il est possible de voyager en bus avec des enfants ? Toutes les réponses sont dans cet article !

Pourquoi voyager en bus ?

Depuis la “loi Macron”, en juillet 2015, le transport en bus s’est libéralisé et compte aujourd’hui plus de 200 lignes régulières en France. Auparavant, pour rallier deux villes françaises, il fallait qu’elles soient une étape sur un trajet international. Ce qui n’est donc plus le cas aujourd’hui ! Le voyage en bus a donc le vent en poupe et d’ailleurs, plus de 5 millions de voyageurs sont attendus pour 2020 ! Cet engouement est dû au développement rapide du réseau. De plus en plus de destinations sont proposées par les compagnies de bus, qui proposent même plusieurs liaisons quotidiennes. Mais ce qui fait surtout la différence avec le train ou l’avion, c’est bien sûr le prix. Les trajets en bus sont largement moins chers ! Par exemple, dans notre cas, nous avons payé 250 euros l’aller-retour de Bordeaux à Montpellier pour 5 personnes. En train, nous aurions payé… 500 euros ! Moitié prix donc, y’a pas photo.

voyager en bus

Comment se déroule un voyage en bus ?

Les départs et arrivées sont souvent situés près des gares SNCF ou routières. Lors de la réservation, un horaire vous a été donné. Il faut s’y présenter une demi-heure avant, car l’embarquement peut prendre du temps. On commence donc par mettre son bagage en soute. Attention, le nombre de bagages et leur poids sont souvent limités. Nous avions un bagage en soute et un petit sac chacun, que nous avons conservé dans le bus (avec le pique-nique, bien sûr !). À l’aller, comme au retour, notre bus est parti pile à l’heure. Je ne sais pas si c’est tout le temps le cas, mais franchement nous n’avons pas eu à nous plaindre sur le respect des horaires. Notre premier chauffeur était une femme, très sympathique. Elle parlait dans le micro de temps en temps pour mettre un peu d’ambiance ! Elle a même offert des bonbons à nos enfants, qui étaient ravis. D’ailleurs, nos enfants étaient les seuls ! Pourtant c’était les vacances scolaires mais nous étions la seule famille. Les places sont numérotées, nous pouvons même les choisir au moment de la réservation. Comme nous sommes 5, j’avais réservé la dernière rangée du fond. Un autre gros avantage par rapport au train, c’est que les bus grandes lignes offrent le wifi et des prises électriques près des sièges. Les filles ont donc passé beaucoup de temps sur l’ordinateur portable, à faire des jeux en ligne ou regarder des films.

voyager en bus

J’aurais pû aussi travailler… mais il y avait Nael… et là, je peux vous dire que 8 heures de bus avec un petit de 20 mois… et bien, c’est LONG !!! Il a fallu qu’on l’occupe tout le temps. Heureusement, j’avais prévu un petit sac de jeux. Il a aussi dormi un peu mais la dernière heure a été un vrai supplice pour lui (et pour les passagers, j’imagine…). Pendant le trajet, le bus s’arrête toutes les deux heures environ. Cela permet de se dégourdir les jambes, surtout pour les enfants, et de changer la couche des plus petits. Vers midi, on a fait une halte d’une demi-heure pour pique-niquer. À chaque fois, nous sommes repartis à l’heure. À mi-parcours, à Toulouse, nous avons changé de chauffeur, que ce soit à l’aller ou au retour. Au niveau confort, les sièges sont bien molletonnés et on peut les allonger un peu. Des toilettes se trouvent aussi dans le bus, bien pratique.

voyager en bus

Les avantages du voyage en bus

  • Le prix : largement moins cher que le train ou l’avion
  • Le confort des fauteuils par rapport au train
  • Le wifi et les nombreuses prises électriques
  • La convivialité : on passe de longues heures avec les mêmes personnes, donc on finit par papoter. D’ailleurs Nael était le chouchou des mamies !
  • Les toilettes dans le bus
  • Les pauses régulières
  • On peut profiter du paysage

Les inconvénients de ce type de voyage

  • Le trajet est beaucoup plus long qu’en train ou en avion
  • Les enfants ne peuvent pas bouger comme dans un train : ceinture de sécurité obligatoire
  • Les pauses sont un peu courtes, surtout si l’on doit aller changer la couche de bébé !
  • Contrairement au train, les enfants de moins de 4 ans payent leur place

Quelles sont les principales compagnies de bus

  • Eurolines : La plus connue, elle dessert pas moins de 1 500 destinations en Europe et au Maroc, depuis 110 villes françaises.
  • Isilines : la filiale d’Eurolines est dédiée aux lignes nationales.
  • OuiBus : Il s’agit de la compagnie de bus de la SNCF, elle dessert plus de 85 villes en France et à l’étranger.
  • Flixbus : Lancée en Allemagne en 2013, cette compagnie assure 20 000 liaisons quotidiennes en Europe. Une dizaine de villes sont desservies en France, pour l’instant.
  • National Express : Avec cette compagnie, basée en Grande-Bretagne, vous pourrez sillonner l’Angleterre, l’Ecosse et le Pays de Galles et rallier quelques destinations vers l’Europe.
  • Zeimers : Compagnie allemande.

Vous ne voulez pas passer des heures à rechercher les meilleurs prix ? Ces comparateurs de tarifs le feront pour vous :

Les droits et devoirs des passagers

Voyager en bus implique de respecter des règles, comme partout. Pour la plupart des compagnies, vous devez réserver en avance, sur leur site internet. Vous devez respecter aussi la quantité de bagages autorisée et arriver une demi-heure avant le départ. N’oubliez pas vos pièces d’identité, même pour les enfants, c’est obligatoire ! Avant de monter dans le bus, le chauffeur vérifie les billets mais aussi l’identité de toutes les personnes. Le port de la ceinture de sécurité est obligatoire (notre chauffeur vérifiait toujours après les pauses). Justement, pendant les pauses, le chauffeur donne une heure précise de rendez-vous dans le bus. Si vous voulez arriver à destination à l’heure, mieux vaut ne pas traîner (pour notre voyage, tout le monde a respecté l’horaire). Enfin, vous êtes responsables de vos affaires à l’intérieur du bus. Alors pendant les pauses à l’extérieur, pensez à garder sur vous vos papiers et objets de valeur.

voyager en bus

Bien sûr, vous avez aussi des droits. Si votre trajet, qu’il soit national ou international, fait plus de 250 km, vous aurez les mêmes droits que les passagers d’un avion. La compagnie de bus doit vous informer d’un retard ou d’une annulation. Si le retard dépasse 120 minutes, vous pouvez choisir entre la poursuite du voyage ou le réacheminement vers votre point initial. Vous pourrez bien sûr demander un remboursement des billets. Si votre voyage doit durer initialement plus de 3 heures et que vous avez 90 minutes de retard minimum, vous aurez droit à des rafraîchissements et un repas offert, voire une nuit d’hôtel (maximum 80 euros). Enfin, si votre bagage en soute est détérioré ou perdu, vous pouvez demander une indemnisation. Au moindre litige, vous pouvez contacter la Direction Générale de la concurrence, de la consommation et de la Répression des fraudes au 3939 ( lundi au vendredi de 8h30 à 19h – coût 0,15€ TTC/minute de participation des usagers à ce service public).

Notre avis sur les voyages en bus

Voyager en bus était nouveau pour nous. Nous avions deux craintes avant le départ : le non-respect des horaires et le comportement des enfants. Pour les horaires, rien à redire, nous sommes même arrivés un peu en avance. Quant aux enfants, Sara et Inès ont pu s’occuper tout le trajet. Vive le wifi et les prises ! Elles avaient aussi des mini-jeux de société et se sont bien défoulées lors des pauses. Par contre, pour Nael qui avait 20 mois, ça été plus compliqué. Je pense que pour les tout-petits, 8 heures c’est trop long. On a quand même réussi à l’occuper et à le faire dormir. Mais la dernière heure, il a beaucoup pleuré ! C’est peut-être pour ça qu’il n’y avait pas d’autres familles dans le bus…

Par contre, si vous avez avec des enfants plus grands (ou pas d’enfants !), voyager en bus est très économique et agréable. Il faut juste être patient car la route est longue, mais au moins vous avez le temps d’admirer le paysage ! Nous avons donc été agréablement surpris et nous referons certainement d’autres trajets en bus (quand Nael aura un peu grandi…).

Si vous avez déjà voyagé en bus, en France et en Europe, n’hésitez pas à donner vos conseils dans les commentaires ci-dessous ! 

 

 

 

Share Button

2 thoughts on “Voyager en bus en France et en Europe : le guide pratique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *