8 activités à découvrir sur Kuala Terengganu

Nous avons passé 2 mois à Kuala Terengganu, en Malaisie. Lorsque nous avons négocié notre appartement Airbnb, le propriétaire nous a pris pour des fous : « 2 mois ici, mais vous allez vous ennuyer ! Il n’y a rien à faire sur place ». Et pourtant… j’ai recensé nos grosses visites dans cette ville très peu touristique. Mais ce que nous avons découvert, c’est surtout la gentillesse des habitants ! Les propriétaires sont devenus des amis, nous avons rencontré une incroyable française qui vit ici depuis plus de 30 ans et le soir, le long de la plage, nous recevions des sourires à n’en plus finir. Ce que je retiens de cet endroit, c’est une hospitalité sans faille et des paysages encore préservés du tourisme de masse. Voici donc 8 visites à faire si un jour vous passez par Kuala Terengganu :

1. Faites une excursion sur l’île Kapas

Petit bijou posé sur la mer de Chine, Pulau Kapas signifie en malais « île de coton ». Le chauffeur de notre taxi Grab nous a expliqué que le sable y est doux et blanc comme du coton. Il fallait donc qu’on aille voir ça de plus près… et en effet, cette île paradisiaque nous a ébloui ! D’ailleurs, Nael l’a renommé « la plage douce ». Il nous demande souvent quand est-ce que nous y retournons 😉 (Cliquez sur les photos pour les agrandir)

En 2 mois, nous y sommes allés deux fois. Nous avons donc rejoint la jetée de Marang (Jetty Marang) en Grab à chaque fois. Il est possible de dormir sur Kapas et Gémia (sa petite sœur), mais à chaque fois, nous y sommes seulement allés la journée. À 9h du matin, nous étions déjà devant le comptoir de « Suria Link ». Cette compagnie régulière amène les touristes en speed-boat sur les îles Gémia et Kapas. Nous avons pu aussi louer des masques et tubas pour 10RM par personne. La première fois, nous y sommes allés en semaine. Attention, à Kuala Terengganu, la semaine débute le dimanche jusqu’au jeudi soir. Je vous conseille d’y aller ces jours-là car nous étions quasiment seuls sur la plage. Les vendredis et samedis sont plus bondés, mais surtout par les familles malaisiennes.

arrivée Kapas
Une fois débarqués sur Kapas, nous avons pu rejoindre plusieurs anses grâce aux escaliers aménagés. Les enfants ont fait du snorkeling pour la première fois de leur vie ! Ma GoPro m’ayant lâchée quelques jours auparavant… je n’ai pas pu prendre en photo la faune sous-marine. Mais nous avons été éblouis par ce monde sous-marin : corail de toutes les couleurs, anémones de mer, poissons-clowns (Némo !!) et autres poissons tropicaux multicolores. Certains n’étaient pas farouches et venaient sous notre nez. Les enfants partaient alors à toute vitesse.

Heureusement, nous ne sommes pas tombés sur les requins à pointe noire (non dangereux paraît-il) qui se trouvent pourtant autour de l’île. Quelle découverte que ce monde sous-marin ! Un souvenir inoubliable…
À part le snorkeling, il existe un chemin de randonnée dans la jungle. Nous ne l’avons pas fait car il faisait vraiment très chaud, mais j’espère bien y revenir un jour pour le parcourir ! Kapas, c’est ça : des plages de rêves, de l’eau turquoise, une barrière de corail, la jungle et quelques hébergements. Pas de villages ici ! Une vraie perle de la nature. Mis à part quelques touristes, ce sont surtout les malaisiens qui viennent ici le weekend. Une nature encore préservée du tourisme de masse, contrairement à ses voisines : Redang et les Perhentians. Alors profitez-en vite !

2. Baladez-vous dans Chinatown

Si les habitants de Kuala Terengganu sont à majorité musulmans, la communauté chinoise est aussi présente. Baladez-vous dans la rue … pour admirer les devantures des maisons et commerces anciens. Tout le long, vous découvrirez du street-art ! N’oubliez pas d’aller voir dans les allées adjacentes. Graffitis, parapluies accrochés en l’air, sculptures de tortues, etc. vous en verrez de toutes les couleurs ! Le weekend (vendredi et samedi), c’est assez animé le soir.

3. Visitez la Mosquée de Cristal

Ne vous attendez pas à une visite historique, car la mosquée a été construite de 2006 à 2008 ! La Masjid Kristal (Mosquée de Cristal) n’est pas non plus tout en cristal… mais avec des mélanges de verre et d’acier. Alors, qu’a-t-elle de particulier ? Eh bien justement, son architecture étonnante permet de faire de jolies photos au coucher du soleil. En plus, elle se trouve dans un joli cadre. Posée sur l’eau, on peut en faire le tour et admirer les superbes paysages alentours.

Mosquée de Cristal

Il paraît qu’elle s’illumine parfois, mais ce soir-là… point de lumières ! Vous pouvez ensuite longer le ponton le long du fleuve et manger au restaurant qui se trouve au bout.

Près de la mosquée, se trouve un parc d’attraction original : l’Islamic Park. Vous y trouverez les mosquées les plus belles et anciennes du monde… en miniatures. Vous pouvez le parcourir à pieds ou en vélo !

La Mosquée de Kairouan y est présente !

Nous ne l’avons pas fait car nous préférons aller voir les monuments en VRAI et le prix est assez cher. Vous avez aussi la possibilité de réserver un bateau pour faire une petite croisière nocturne avec dîner compris. Mais là aussi, cela dépassait notre budget.

4. Faites du cerf-volant sur la plage de Batu Buruk

Notre sortie préférée durant notre séjour a été la plage de Batu Buruk. Notre appartement étant situé non loin, nous y sommes allés à pieds à chaque fois. Alors attention, il est interdit de s’y baigner sinon vous pouvez prendre une amende ! En effet, le courant est très dangereux. Mais le soir venu, la plage s’anime et c’est drôlement agréable de l’arpenter au milieu des familles malaisiennes. Je vous ai dit qu’il y a très peu de touristes ? Tous les soirs et surtout le weekend, des stands de nourriture en tout genre s’installent le long de cette très longue plage.

plage batu buruk

Le vent est souvent présent, apportant une fraîcheur bienvenue. Et surtout… il y a des vendeurs de cerfs-volants partout ! Nous en avons acheté 2 et les enfants ont pu découvrir cette activité avec plaisir. Nous avons souvent fait des pique-niques sur le sable et surtout bu des jus de fruits frais, des noix de coco et des milkshakes à la banane.

 

Plus loin, toujours le long de la plage, vous trouverez un parc de jeux pour les enfants. Mais aussi des balades en poneys, en quads, en calèches illuminées et en petit train ! Parfois, il y a de plus grandes animations comme un marché de nuit ou une expo de motos. Bref, on ne s’y ennuie pas ! Juste un bémol cependant… beaucoup de déchets se trouvent sur cette plage et c’est bien dommage.

5. Baladez-vous le long du front de mer

Une autre balade à faire le soir, à la fraîche, c’est une balade le long du front de mer. Là aussi, vous trouverez de nombreux jeux pour les enfants. De toute façon, la journée, ils sont en plein soleil et donc brûlants ! Plus loin, le long de la jetée, vous pourrez admirer Pulau Duyong et l’autre rive du fleuve. Encore plus loin le pont, qui fait très moderne. Des petits restaurants-snacks se succèdent tout au bout du parcours, avec poissons et fruits de mer comme spécialités.

6. Perdez-vous sur Pulau Duyong

Pulau Duyong est une île posée sur le fleuve. On peut la rejoindre en voiture grâce au pont qui relie les deux rives de Kuala Terengganu. Au départ, nous y sommes allés car des abonnés du blog m’ont dit qu’une française y tenait une bibliothèque. On m’avait juste donné le nom de la guesthouse de son mari : Awi’s Yellow House. Ce fut toute une expédition pour la trouver ! Notre chauffeur Grab a tourné en rond pendant un moment et a fini par demander son chemin. Ce petit village nous a de suite séduit ! Loin des buildings, les petites maisons traditionnelles sur pilotis se côtoient dans un pêle-mêle de couleurs et de bruit. Les poules, les coqs, les enfants qui jouent dans les ruelles… tout a gardé son authenticité par ici !

Cela nous rappelle notre séjour chez Zaki, lors de notre Workaway en famille. Lorsque nous arrivons devant la guesthouse, nous tombons sur le frère d’Awi. Il nous fait visiter les lieux et nous emmène directement chez la française, à quelques pas de là. Première rencontre avec cette grande dame à qui j’ai consacré un article !

Ensuite, nous avons marché le long de la berge. Nous avons pu voir des constructeurs de bateaux à l’œuvre, des pêcheurs et des enfants qui jouent au foot sur un terrain. Tout le monde nous fait signe ! Ils ne doivent pas voir beaucoup de touristes par ici. Tout au bout de l’île, à 10 minutes de marche environ de chez Christine, des restaurants se présentent à nous. Nous décidons de manger ici avant de rentrer.

tribu nomade

La serveuse vient nous prendre en photo ainsi que quelques clients ! Sincèrement, je vous conseille de venir sur Pulau Duyong afin d’en découvrir l’authenticité. Ne manquez pas d’aller dire bonjour à Christine qui sera ravie de parler un peu français. Et perdez-vous dans les ruelles. Vous n’y rencontrerez que sourires et joie !

7. Instruisez-vous au Musée des Sciences

Parce que nous sommes des fans des musées des sciences de par le monde… nous avons testé celui de Kuala Terengganu ! Ce jour-là, j’y suis allée seule avec les enfants. L’entrée était à moitié prix car il y avait une exposition avec des chercheurs et des inventeurs. Nous sommes bien tombés ! En plus, comme souvent à Kuala Terengganu, notre chauffeur Grab a été d’une grande gentillesse. À l’aller, il m’a donné son numéro de téléphone en me disant que je risquais de ne pas trouver de taxi pour rentrer. C’est vrai que le Pusat Sains & Kreativiti est paumé au milieu de nulle part. Il faut vraiment savoir qu’un musée se trouve ici !

Mais je vois plein de bus, donc je ne m’inquiète pas pour le retour. Le musée est grand… mais un peu vieillot. Les enfants ont plus apprécié la salle de jeux et les instruments de musique qu’autre chose ! Il faut dire que la plupart des ateliers sont cassés ou fermés. Heureusement que c’était à moitié prix ce jour-là !

Ils nous ont même offert l’entrée pour le Dôme aux étoiles. On rentre dans une salle, on se déchausse et on entre sous un igloo gonflable. Les enfants ont adoré cette cabane, surtout qu’il faut s’allonger sur des poufs. Mais le film qui se déroule au plafond est flou… je pense qu’il faut des lunettes 3D pour le voir correctement ! Mais ils n’en avaient pas. Du coup, nous avons parcouru les allées de l’exposition qui était plus intéressante que le musée en lui-même. À la sortie, impossible d’appeler un Grab et les bus me faisaient signe que non, ils n’allaient pas en ville. Il était midi, nous étions perdus en pleine chaleur ! J’ai alors appelé notre chauffeur du matin et j’ai croisé les doigts pour qu’il vienne. Heureusement, 30 minutes plus tard, il était là ! Ouf ! C’était notre jour de chance 😊

8. Goûtez la street food

À Kuala Terengganu, il y a de la street food partout ! Que vous alliez en ville, dans les environs de votre logement ou sur la plage, vous trouverez à manger partout et tout le temps. La spécialité ici, ce sont les beignets de poisson, très bon mais très gras !

Bon c’est vrai, à Kuala Terengganu, il n’y a pas des dizaines d’endroits à visiter. Mais comme nous voyageons lentement et que je travaille en même temps, pour nous, c’était parfait. En plus, c’est le coin de la Malaisie où nous avons trouvé le plus de sourires et de gentillesse. Rien que pour ça, ça vaut le coup de visiter cet endroit !

 

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.