IEF et itinérance : que dit la loi ?

ief et itinérance

Depuis la nouvelle loi du 24 août 2021, il faut demander une autorisation pour instruire ses enfants en famille. Dans le dossier, plusieurs choix sont proposés dont l’itinérance en France (et non l’itinérance à l’étranger). Sauf que cela perturbe pas mal de familles nomades… Alors que dit vraiment la loi au niveau ief et itinérance ? Je vous détaille tout dans cet article !

Différence entre itinérance en France et itinérance à l’étranger

Tout d’abord, vous devez différencier deux types d’itinérances afin de déterminer à quelle loi vous référer pour l’IEF de vos enfants. En effet, en ce qui concerne l’IEF et l’itinérance, les règles ne sont pas les mêmes si vous partez en voyage à l’étranger ou si vous souhaitez vadrouiller en France :

  • Itinérants en France : Si vous restez dans l’hexagone, vous devez, depuis la nouvelle loi du 24 août 2021, demander une autorisation pour avoir le droit de faire l’école à vos enfants, même en itinérance. Vous serez également soumis à des contrôles de l’inspection d’académie pour vérifier les progrès de vos enfants.
  • Pour devenir nomade à l’étranger comme moi : vous n’avez pas besoin de faire ces démarches. À partir du moment où vous quittez le territoire, vous ne dépendez plus de la France et n’avez donc plus d’obligations vis-à-vis du pays pour l’instruction de vos enfants. D’autres considérations sont par contre à prendre en compte, puisque vous n’aurez par exemple plus accès à l’assurance santé ou à la CAF en quittant la France. Il vous faudra donc prévoir une assurance santé privée !

IEF et itinérance : vadrouiller en tant que nomade pour une longue durée à l’étranger

Pour qu’IEF et itinérance riment avec le plus de liberté possible, le mode de vie que j’ai choisi avec ma famille présente la solution la plus simple. En effet, je voyage tout au long de l’année à l’étranger en restant de 1 à 6 mois dans chaque pays (selon ce qu’autorisent les pays, sinon je demande des visas touristes). Je ne dépends donc plus des institutions françaises et n’ai ainsi pas de dossier d’autorisation à monter pour choisir l’instruction de mes enfants. Je ne suis d’ailleurs plus résidente française !

Mes enfants apprennent tous les jours à leur rythme, au fil des découvertes et des opportunités que nous offre notre mode de vie nomade. Ce sont eux qui choisissent leurs apprentissages car nous avons opté pour le unschooling !

Peut-on rester plus de trois mois dans le même pays étranger ?

Si vous souhaitez voyager lentement et rester plus de trois mois dans un pays, sachez que vous dépendrez alors des lois de votre pays d’accueil pour l’instruction de vos enfants. Je vous conseille donc de bien vous renseigner sur l’IEF et l’itinérance avant d’envisager votre voyage. En effet, tous les pays ne tolèrent pas l’IEF ! Ceci dit, selon les pays, les expatriés sont plus ou moins « laissés tranquilles » et vous ne serez pas forcément obligés de scolariser vos enfants (c’est le cas au Maroc, où nous sommes restés 6 mois par exemple et avons rencontré beaucoup de familles françaises en ief). Dans tous les cas, si vous ne faites que passer dans un pays, en mode « touriste », vous serez libre au niveau de l’instruction !

En France, l’instruction en famille est maintenant soumise à une autorisation mais reste un droit, puisque c’est toujours l’instruction qui est obligatoire de 3 à 16 ans et non l’école. En fonction du pays où vous décidez de vous expatrier, veillez donc à faire les autorisations si nécessaires pour pratiquer l’instruction en famille en toute légalité !

Partir pour un long voyage avec une date de retour

Si vous souhaitez allier IEF et itinérance sur une période déterminée, le temps d’un tour du monde par exemple, les démarches sont normalement relativement simples. Vous vous offrez juste une magnifique pause dans votre vie et vous avez parfaitement le droit de choisir l’instruction en famille le temps de votre voyage. Avant de partir, il vous suffira juste d’avertir l’inspection d’académie (pas de dossier à remplir car vous quittez la France !), la mairie et l’école de votre projet. Dans certains cas, vous aurez par contre un contrôle pédagogique à votre retour en France pour s’assurer du niveau de vos enfants.

IEF et itinérance : comment cela se passe-t-il en France ?

Pour instruire vos enfants en famille tout en voyageant en France, vous devez donc monter un dossier d’autorisation depuis la loi 2021-1109 du 24 août 2021 et vous soumettre à des contrôles réguliers. Ces deux conditions sont obligatoires afin de pratiquer l’IEF légalement en France. En ce qui concerne le dossier d’autorisation, votre demande doit être adressée entre le 1er mars et le 31 mai précédent la rentrée au Directeur Académique des Services de l’Éducation Nationale (DASEN).

Il existe plusieurs types de motifs pour faire votre demande d’IEF. Dans le cas d’un voyage ou d’une vie nomade, vous devez choisir le motif « itinérance et éloignement ». Pour vous assurer que votre dossier sera bien accepté, je vous conseille de prendre votre temps pour le créer et de contacter des associations pour vous y aider. Vérifiez que vous incluez bien toutes les pièces justificatives demandées pour ne donner aucun motif de refus et expliquez clairement votre projet de vie nomade en France !

Comment faire pour le contrôle de l’académie en itinérance en France ?

En pratiquant l’IEF en France, vous aurez un contrôle de l’inspecteur d’académie local chaque année pour s’assurer de la progression de vos enfants. Vous aurez également un contrôle de la mairie tous les deux ans. Pour ces contrôles, vous connaîtrez les dates au minimum un mois à l’avance. Si vous vous éloignez longtemps de l’adresse dont vous dépendez, pensez donc à prévenir le DASEN de votre itinéraire pour que ces contrôles puissent avoir lieu ou être reporté. Dans tous les cas, soyez le plus transparent possible pour faciliter les contrôles et donc conserver votre autorisation d’instruire vos enfants en famille !

J’espère que cet article vous aidera donc à y voir plus clair ! On peut aussi en discuter dans les commentaires 🙂

120 commentaires sur “IEF et itinérance : que dit la loi ?

  1. Bonjour,
    Nous partons pour un TDM en Août 2024. Notre enfant doit faire sa rentrée en 3ème en septembre. Nous avons prévenu le collège mais personne ne veut discuter avec nous. On nous dit d’appeler la DASEN. Nous avons bien noté qu’il n’est pas nécessaire de demander l’IEF car nous serons à l’étranger.
    Nous aurions aimé avoir un accord avec le collège pour qu’il prévoit de reprendre notre fils en fin d’année scolaire pour qu’il justifie de suffisamment de notes pour le contrôle continu au brevet. Notre enfant est très bon élève. On voudrait une date à laquelle nous devons être de retour pour valider ses compétences.
    Avez vous déjà eu un retour de ce type? Un retour en avril, est ce suffisant pour le contrôle continu? On veut aussi que l’inscription au brevet se fasse par le collège et non en candidat libre. Sur le papier tout me paraissait simple : trouver un accord avec le collège. Mais ce dernier n’y met pas du sien.
    Merci d’avance

    1. Bonjour,
      Je ne peux pas vous dire précisément, il faudrait en effet voir avec le collège et le Dasen (pour le brevet)… mais à mon avis, il devra le passer en candidat libre en effet. Après, s’il a déjà un très bon niveau, il n’y a que 5 épreuves pour les candidats libres et il suffit d’avoir la moyenne. Ou alors, il fait une année « sabbatique » où il va apprendre énormément de choses en voyage et il fait sa troisième à la rentrée d’après ? N’hésitez pas à revenir nous donner votre expérience 🙂

  2. Bonjour,
    petite question, ma fille est actuellement scolarisée en CE1 et nous prévoyons un voyage en Nouvelle Zélande pour février-mars 2025.
    Le Directeur nous demande de la désinscrire de l’école au départ, et de la réinscrire à son retour. Il nous demande de l’inscrire au CNED pour qu’elle ait « un statut scolaire » vu que l’école est obligatoire. Le CNED nous dit qu’elle n’aura pas ce « statut » là, et comme les dossiers d’IEF ne sont pas possibles à l’étranger, on est coincés (de toutes façons on n’a absolument pas envie de passer par le CNED pour seulement 2 mois, on préfère s’arranger directement avec la maitresse: beaucoup plus simple et logique pour la continuité des apprentissages).
    Pour qu’on soit dans la « légalité » (=l’école est obligatoire donc on doit prouver qu’elle est « scolarisée d’une manière ou d’une autre), que dire au directeur? y’a-t-il un texte à lui montrer? Risque-t-on des problèmes pour réinscrire notre fille après seulement 2 mois d’absence?
    D’avance merci beaucoup pour vos lumières 🙂

    1. Bonjour,
      Déjà, le directeur se trompe… l’école n’est pas obligatoire ! C’est l’instruction qui l’est 😉
      Et il n’y a aucune obligation d’inscrire son enfant au CNED. Si vous pouvez vous arrangez avec la maitresse pour les cours, ce sera beaucoup mieux ! Surtout pour 2 mois seulement. Et ne vous inquiétez pas, comme vous partez à l’étranger, vous n’avez pas à demander une demande d’ief. Voyez directement avec la mairie car c’est eux qui gèrent les inscriptions pour les Primaires. Vous pouvez très bien partir 2 mois et revenir, heureusement que l’on peut circuler librement (il doit y avoir un texte de loi sur la libre circulation). Bref, vous êtes tombés sur un directeur un peu trop zélé qui n’a pas l’air de bien connaître l’ief ! Bons préparatifs de voyage !

  3. Bonjour, dans notre cas de figure, nous vivons actuellement au Canada, nos enfants y sont nés mais ont aussi la nationalité française, nous comptons rentrer en France en novembre 2024 ou avril 2025, mon aîné aura alors 3 ans et serait censé commencer l’école, or nous ne savons pas encore où nous allons nous établir en France et donc nous serions certainement itinérants. Doit-on faire une demande d’IEF sachant que notre fils n’a encore jamais été inscrit dans une académie ? Si nous ne faisons pas de demande d’IEF, mon fils aura-t-il quand même le droit à la sécurité sociale par exemple ? Bonne journée !

    1. Bonjour, Vous devriez contacter une association ief (LEDA, FELICIA, UNIE, etc.) qui saura mieux vous répondre 🙂
      Car je ne connais pas les démarches pour tous les cas particuliers…
      Bonne journée !

  4. Bonjour Valérie, et merci pour cette mine d’informations. Si je comprends bien après lecture de tous les commentaires de cet article, nombreux sont les refus! Nous allons entamer une période nomade de 9 mois maximum, tout d’abord en France, puis Asie puis USA. Mais nous garderons une résidence principale en France. Donc il me semble que, même si nous restons plusieurs mois à l’étranger, en restant résidents Français nous dépendons donc du système éducatif Français. Nous procédons donc a deux demandes d’autorisations d’IEF pour nos deux filles. Mais en cas de refus, il nous reste l’option d’une inscription libre au CNED, a nos frais, pour que nos filles puissent suivre le cursus Français, afin de reprendre leur scolarité normalement pour la rentrée 2025, est ce exact? Ou est ce que en cas de refus, la réinscription au retour est plus compliquée? Quelles représailles craindre? Nous n’allons pas renoncer à notre projet ni laisser nos filles derrière nous!

    1. Bonjour,
      Alors attention, les refus (quand il y en a) sont pour ceux qui demandent une itinérance en France. Du moment où vous quittez le sol français, même en ayant une résidence, vous ne dépendez plus de la France ! D’ailleurs, dans les dossiers d’autorisation, il y a 4 choix dont « Itinérance en FRANCE ». Il n’y a pas « Itinérance à l’étranger » car nous avons encore et bien heureusement le droit de circuler où bon nous semble ! Donc pas d’autorisation à demander pour vous. Vous leur envoyez un courrier en leur signifiant votre départ à telle date. Le CNED est un organisme de cours par correspondance facultatif et il faut une autorisation ief pour le demander (ou pas pour ceux qui vont à l’étranger, mais je vous conseille de prendre seulement des manuels et l’apprentissage de la vie pendant le voyage fera le reste). Au retour de votre voyage, vos filles auront peut-être un contrôle en effet si elles vont à l’école mais là encore, tout dépend des écoles et des académies. Donc ne vous inquiétez pas, vous avez juste à signifier votre départ 🙂 Bons préparatifs !

      1. Merci beaucoup. Oui effectivement, partant plusieurs mois a l’étranger, c’esdt super si l’autorisation » des instances n’est pas indispensable , mais je ne suis pas hyper à l’aise avec l’idée d’être en charge moi même de leur instruction sans un support académique solide. Et je me dis que faire une demande officielle et obtenir le « droit » de les inscrire au CNED en règlementé facilitera notre retour. Ma grande entre en première, les enjeux sont assez importants. Mais il est rassurant que nous ne dépendons pas d’une autorisation et que donc nous n’aurons pas a subir quelques menaces institutionnelles. Peut-être refuseront ils par principe puisque nous partons à l’étranger, mais tant pis dans ce cas nous n’avons pas de soucis à nous faire. Merci de votre réponse rassurante

  5. Bonjour Valérie.

    J’espère que vous allez bien

    Je tombe à pique sur votre article et votre super blog 😁👍💪 et vous en remercie.
    Nous allons partir d’ici la fin de l’année pour une durée indéterminée en combinant étrangers et France (sur une petite partie).

    On est bien d’accord que j’ai simplement à prévenir le DASEN que nous partons à l’étranger pour une durée indéterminée ?
    Seulement une question me taraude… Si nous rentrons en France seulement quelques semaines puis que nous repartons à l’étranger (sans rien dire à personne), peuvent-ils s’en apercevoir ?

    Je vous remercie pour votre précieux retour d’avance 🙏 et belle continuation

    1. Bonjour Mélissa,
      Oui, c’est ça, vous faites juste un courrier pour les prévenir que vous quittez le sol français à partir de telle date. Et si vous repassez par la France, eh bien c’est comme pour les expatriés ! Ils y viennent en vacances et ne préviennent personne 🙂
      En tout cas, depuis 2017, nous repassons souvent par la France voir la famille et les amis et jamais eu de soucis.
      Bons préparatifs et merci pour les compliments !

  6. Bonsoir,
    Je me permets de venir vers vous car impossible d’avoir des infos claires de la part de l’école, la mairie et même du rectorat….
    Nous sommes partis début septembre 2023 et rentrerons fin août 2024. Nous faisons un tour d’Asie du Sud est. Notre inspecteur d’éducation nous avait demandé de faire une demande de scolarisation en famille pour l’année 2023-2024. Elle nous a été refusée puisque nous partions a l’étranger. Nous avons donc prévenu l’équipe enseignante et radié notre fils de l’école pour cette année. Nous l’avons inscrit à contre coeur au cned en inscription libre (donc pas d’avis de passage en fin d’année).
    Lorsque nous avons réinscrit notre fils pour la rentrée prochaine nous avons appris que son école allait être transformée en centre culturel et que donc il était affecté dans une autre école. Après avoir pris contact avec la directrice de la nouvelle école on nous demande un avis de passage favorable pour sa rentrée en cm1. Bien sûr on n’en a pas 😳 il y a t il un moyen de faire que notre enfant fasse une rentrée avec sa classe d’âge? La nous sommes vraiment dépités et on se demande comment faire.

  7. Bonjour,
    Nous avons fait une demande d’autorisation cette année encore ( mon fils n’a jamais été à l’école et est en 6ème actuellement). Nous devons partir en Amerique du Sud l’année prochaine ( fait que j’ai signalé sur ma demande), j’ai donc mis comme motif « éloignement géographique ». Et bien je viens de recevoir la réponse du DSDEN …..refusé!!!
    Je me demande s’ils ont bien lu la lettre jointe! Donc obligé de porter réclamation. C’est pénible (je suis polie), mais je reste un peu dans le flou.
    Votre article va m’être utile pour rédiger ma lettre au rectorat en espérant qu’ils comprendront ce coup-çi.
    Merci

  8. bonjour je me permets de vous poser une question, nous partons à bali le 20 mai jusqu’à fin juin, nous allons retirer notre fils de l’école sur cette période 3 ans petite section !
    nous sommes resident à la montagne.
    J’ai peur d’avoir des problèmes j’aimerais savoir ce que je dois faire exactement… je lis que comme nous sommes a l’étranger nous risquons plus rien…. je fais une demande dief ?

    1. Bonjour,
      Non, pas besoin de faire une demande d’ief car vous partez à l’étranger ! Si votre fils retourne à l’école après votre voyage, parlez-en juste à l’enseignant. L’école sera sûrement ravie de partager ce voyage avec la classe 🙂 Vous n’aurez pas de problèmes, je vous rassure, beaucoup de familles partent en tour du monde sur plusieurs mois. Nous avons le droit de nous déplacer librement, heureusement ! Prévenez juste son école pour qu’ils le gardent inscrit en septembre. Et profitez bien de Bali !

      1. Bonjour,
        Haha!! Libres ?
        Je suis bien d’accord avec vous et pourtant…
        Nous avons fait une demande d’IEF dans les temps pour notre enfant de 3ans pour itinérance en France pendant 1an pour l’année scolaire 2023-2024.
        Celle-ci a été refusée pour manque de pièces justificatives, mais on ne sait toujours pas lesquelles car la DSDEN répond à côté de nos questions en demandant des justificatifs de placier ou justificatifs d’aire d’accueil…
        Par contre nous avons reçu plusieurs courriers de menace et de façon répétée jusqu’à, dernièrement, une mise en demeure d’inscription en école sous quinze jours sous peine de porter le dossier devant le procureur de la république !
        Et toujours aucune information sur les justificatifs à fournir malgré les réponses et les demandes courtoises que j’ai pu faire.
        Alors libre ? Probablement oui, mais il faut sacrément la mériter sa liberté ! Ou alors, tout nous pousse à croire que nous sommes plus libre à l’étranger.
        Je suis donc preneur d’info car pour le moment, j’ai l’impression d’avoir déménagé…. sur la Lune ! 😀
        Merci d’avance

        1. Bonjour,
          En effet, quand on est nomade à l’étranger, nous sommes libres car nous ne dépendons plus de la France pour l’ief 🙂
          Pour l’itinérance en France, effectivement, j’entends parler de nombreux refus… c’est dingue ! N’hésitez pas à contacter d’urgence les services juridiques des associations ief (UNIE, LEDA, FELICIA, etc.). Ils vous aideront à faire un contre-rapport ! Sinon, vous pouvez toujours contacter Enfance Libre si vous souhaitez entrer en désobéissance civile. Bon courage !

          1. Ce n’est pas un contre-rapport qu’il faut rédiger, mais un RAPO, et il doit être envoyé dans les 15 jours à compter de la date de réception de la notification de refus. (Le contre-rapport, c’est suite au contrôle académique).

        2. Même soucis pour moi aujourd’hui refus alors que je n’ai même pas une domiciliation car ici en Martinique Les mairie nous refuse la domiciliation
          Alors sans commune où inscrire ma fille ça va être folklorique j’ai l’adresse dû yacht club qui nous fait des certificats de domicile mais ce n’est pas durable et ce n’est pas le rôle 1er dû y
          Ah!ah!ah!

  9. Très intéressant cet article, nous partons prochainement en tour d’Europe pour 1 an en camping-car.
    Nous avons informer l’école de notre fils de son départ, la directrice est prête à partager le voyage de notre fils avec ses copains de classe et dans l’ensemble de l’école. Elle va nous donner des cours pour suivre le programme de CE1 même si on est déjà bien équipé.
    Je vais donc faire ma lettre au DARSEN pour leur informer de notre choix avec la durée du voyage.
    Au retour il faudra de nouveau l’inscrire à l’école et faudra-t-il refaire une lettre au DARSEN à votre avis ?

  10. Bonjour Valerie
    Merci beaucoup pour votre article.
    Nous aurions besoin de vos lumières concernant un projet familial.
    Nous souhaitons pour la rentrée 2024 partir en nouvelle Zélande pour une durée de 6 mois minimum, pays où l’ief est autorisée. Nous garderions une adresse française, vu que nous retournerions dans le même logement à notre retour.
    Or l’inspectrice académique nous atteste qu’il nous faut faire une demande d’autorisation à la DSDEN, ce qui est loin d’être gagné à priori. Si nous partons sans cela nous aurons des convocations etc…. et qu’à notre retour ce ne serait pas rose….
    Qu’est ce que cela veut dire exactement?
    Et que si cela est accepté, nous devons absolument passer par le Cned d’après ses dires.
    Cela me parait bien suspect…
    Pourriez vous nous éclairer svp?
    Avez vous les références des textes de lois?

    Merci d’avance

    1. Bonjour,
      C’est l’inspectrice académique qui vous a dit ça ou la secrétaire ? Vous partez à l’étranger, donc vous n’avez pas à demander une autorisation 😉 On a quand même encore le droit de circuler comme bon nous semble ! Dans tous les cas, faites-lui remarquer que dans les dossiers d’autorisation, il est bien précisé « itinérance en FRANCE » car à l’étranger, on ne dépend plus de la France pour l’ief. En plus, il n’y a aucune obligation de passer par le CNED !! Chacun est libre de choisir sa pédagogie (et le CNED est plutôt indigeste pour les enfants). N’hésitez pas à contacter une association IEF si besoin. Un simple courrier juste avant votre départ (en recommandé) est suffisant. Rassurez-vous, ils ne pourront rien faire 🙂

    2. Il y a 2 ans ma demande avez été acceptée et je n’ai rien payer et je n’ai pas eu à présenter ma fille car j’ai fait le CNED
      Crois moi il y a un suivi Tu dois envoyer les devoirs en temps et en heure c’est du taf
      Au moins 1 heure rien que pour scanner transformer et réduire mais le programme et complet

  11. Bonjour Madame Monsieur,

    J’aimerais avoir les choix dont nous disposons selon notre situation,
    Nous résidons sur le territoire Français puisque nous sommes propriétaires, mon ami à une entreprise en France, c’est un restaurant saisonnier ouvert de début mai à fin septembre, en octobre et mars nous sommes en France mais dans une autre région pour voir la famille et de debut novembre à fin février nous sommes en voyage à l’étranger. Dans un premier temps, nous voulons continuer notre mode de vie quelques années et peut être plus tard rester en France « sédentaire plus ou moins » mais nous souhaitons continuer l’éducation à la maison le temps que notre enfant ne demande pas d’aller lui même à l’école.
    Questions : Sommes nous dans l’obligation de scolariser notre enfant pendant les périodes où nous sommes en France?
    Et si par la suite nous vivons en tant que sédentaire en France à l’année, sommes nous obligés de scolarisés notre enfant?
    Merci d’avance

    1. Bonjour,
      Je vous conseille de contacter une association IEF qui saura mieux vous répondre. Si un jour vous devenez sédentaire en France, vous pourrez monter un dossier d’autorisation pour l’ief. Ou bien entrer en désobéissance civile avec « Enfance Libre » !

      1. Bonjour,
        Mon épouse, mon fils âgé de 3 ans(il n’a encore jamais été scolarisé) et moi-même allons voyager en Afrique pour plusieurs mois, a partir du mois d’octobre prochain.
        Question : est il suffisant d écrire une simple lettre à l’ Académie et à la mairie ou faut il que je remplisse un dossier complet.
        Merci d avance pour votre aide.

        1. Bonjour,
          Vous quittez le sol français, donc une simple lettre suffit 🙂
          En plus, il n’a jamais été scolarisé, donc il n’est pas encore dans les fichiers de l’Académie. A vous de voir donc si vous avez besoin de les informer (si vous le scolarisez à votre retour, c’est mieux) ou non…
          Bons préparatifs !

  12. Bonsoir 😊 merci beaucoup pour ce post.
    Nous souhaitons quitter la France simplement pour retrouver notre droit à l’éducation, à la liberté de choisir notre éducation… nous allons nous diriger dès septembre 2024 vers les îles Canaries en attendant le grand départ à l’été 2025 vers le Canada si l’expatriation est validée par le pays. Nous serons hébergés chez une amie aux îles Canaries, pendant 4 à 5 mois. Est-ce que je dois faire une demande d’IEF ? Quels éléments apportés pour que nous puissions enfin vivre la vie que nous souhaitons ? Mon petit garçon vient d’avoir 3 ans, il entrera en moyenne section à la prochaine rentrée scolaire.
    Merci sincèrement pour le retour 😊 belle soirée ,

    1. Bonjour,
      Vous n’avez rien à faire puisque votre enfant n’a jamais été scolarisé et que vous partez à l’étranger. Profitez bien !

  13. Bonjour, nous préparons depuis 5 ans un voyage à cheval et roulotte. Les finances nous le rendent possible depuis octobre 2023. Nous pensions faire une demande ief, malheureusement il est trop tard pour le départ de début avril. Nous allons le faire pour septembre. Nous partons en France, et on se rend compte que l’étranger doit plus simple. Notre fille a 7 ans et nous nous sentons prêt a l’instruire nous mêmes. Que feriez vous? Nous ne voulons pas reporter notre départ. L’école ne semble pas vraiment appuyer notre demande auprès de la dsden. Nous tentons d’obtenir une audience. Que risque t on en désobéissance civile sur 6 ou 7 mois? Est il préférable de déclarer un voyage à l’étranger ?
    Cordialement merci.
    Fanny, Yannick et Lou

    1. Bonjour,
      Si vous restez en France, vous devez en effet demander une autorisation… Sinon, pour la désobéissance civile, je vous conseille de vous rapprocher d’Enfance Libre. Pour 6 ou 7 mois, vu la lenteur administrative, vos enfants seront retournés à l’école avant qu’il n’y ait un procès 😉 Au pire, les parents désobéissants, jusqu’à présent, ont vu leurs allocations CAF être coupées. Contactez-les, ils en sauront plus que moi !

  14. Bonjour,
    Je souhaiterais faire un voyage humanitaire avec ma fille de 8 ans, il durerait 3 mois, comment puis-je procéder pour sa scolarité ?
    Merciiiii 😁

  15. Bonjour, je souhaiterais déscolariser mon fils de 12 ans ( ça se passe pas bien au collège) pour aller faire IEF à l’étranger chez sa grand-mère mais sans nous. Doit-on faire une demande d’IEF ?
    Merci d’avance pour votre réponse

    1. Bonjour,
      C’est assez spécifique… vous devriez contacter les associations IEF pour avoir des réponses sûres. De mon avis, si votre enfant n’est pas sur le sol français, alors il dépendra des lois du pays de sa grand-mère et non plus de la France. Mais je trouve tellement dommage que des familles en arrivent là, à vivre sans son enfant, pour son bien certes, mais tout de même… Sinon, vous pouvez contacter le mouvement « Enfance Libre » qui se bat contre cette nouvelle loi !

  16. Bonjour Valérie !
    Merci pour cet article ! Ce matin, après un appel au rectorat, j’ai bien cru qu’on serait suivi par le GIGN jusque sur le pas de la porte d’une école à l’étranger ! 😂
    Nous allons donc écrire un petit courrier selon tes conseils, et allons « nomader » tranquillement !
    Latcho Drom 🙂

    1. Souvent, quand on appelle, on tombe sur des secrétaires qui ne connaissent pas le nomadisme 🙂 Pour ces gens-là, devenir SDF par choix est inconcevable, lol ! Donc pas de soucis, si vous partez, vous ne dépendez plus de la France et c’est votre choix de faire l’ief à l’étranger ou pas. Profitez bien !

  17. bonjour en espérant que ous allez bien ainsi que votre famille , je vous tire mon chapeau bravo pour votre décision ! j’avais une question s’il vous plaît , je suis partie à l’étranger avec mes enfants et j’ai informer l’inspection académique en disant que j’ avais pris la décision de les inscrire dans une école ,ils me demande un certificat de scolarité et une adresse pour clôturer le dossier , suis-je obligé de leur fournir tous ça ? de plus je pense que je vais leur en envoyer renvoyer un mail de rétractation et demander un suivie a distance , pensez vous que c’est possible ? merci pour vos réponse

    1. Bonjour,
      Ils ne feront pas de suivi à distance… une fois que l’on quitte la France, nous ne dépendons plus de l’inspection académique française. Dites-leur que vous avez quitté la France depuis « telle date ». Et c’est tout ! Vous n’avez pas de justificatifs à fournir, ils verront bien de toute façon que vous êtes partis.

  18. Bonjour,
    Je souhaite partir pour faire une pose en vacances/ voyage en Espagne et m’installer( me loger) dans la maison de famille avec mon enfant de 5 ans pendant plusieurs mois consécutifs voir même l’année entière.
    Comment faire ?
    Suis-je obligé de le scolariser en Espagne pendant cette période ?
    Doit-il rester inscrit dans son école en France ?
    Mon marie lui reste dans notre logement en France car il à une entreprise ici.
    Pour la sécurité sociale dois-je faire une demande en Espagne si je m’installe pour une année par exemple ?
    Dans mon courrier dois-je donner une date de retour ou au contraire ne pas l’indiquer?
    Puis-je quand même revenir en France pendant cette période pour voir mon mari et ma famille ?
    Merci pour votre aide !

    1. Bonjour,
      Pour la sécurité sociale vous pouvez demander la carte européenne mais il vous faudra faire l’avance des frais il me semble. Ensuite, je vois qu’il est inscrit dans une école en France et non en ief alors ? Du coup, à vous de voir si vous y retournerez ou pas… Vous devriez en parler avec son enseignant. Si vous partez pour quelques mois, il peut sûrement rester inscrit pour y retourner ensuite. Si vous partez pour une année, il faudra le radier et envoyer un courrier au Dasen indiquant que vous partez vivre en Espagne à partir de telle date. Ensuite, vous serez soumises aux lois espagnoles pour l’instruction. Je vous encourage à contacter les associations ief pour en savoir plus car je ne connais pas toutes les nouvelles lois françaises 🙂

  19. Bonjour,
    Vous dites que c’est « l’instruction qui est obligatoire de 3 à 16 ans et non l’école » mais une asso m’a dit que des trois ans, c’est bien l’école qui est obligatoire. Je suis un peu perdu du coup 🥴

    1. Bonjour, non l’école n’est toujours pas obligatoire ! C’est seulement l’instruction 🙂 Mais il faut demander une autorisation maintenant…

      1. Bonsoir
        Pour notre part, nous aimerions partir 2-3 mois en Espagne, pendant l année scolaire de notre fille de 4 ans.
        Est ce qu une période aussi courte peut justifier de faire l école à la maison? Y’a t’il une durée minimale?
        Merci d avance

        1. Bonjour,
          Est-elle à l’école ? Si oui, non pas besoin de faire une demande juste pour 2-3 mois. Voyez directement avec son école, ils ont l’habitude de voir des enfants partir en tour du monde parfois pendant 6 mois et revenir 🙂

          1. Merci pour votre réponse.
            Non elle commencera l école à la rentrée prochaine.
            A vrai dire on aimerait vraiment lui faire l école à la maison et on espérait que partir dans l année justifierait l ief..

            1. Dans ce cas, vous pouvez demander le Motif 4… mais sincèrement, je suis assez pessimiste sur leur réponse. Tentez quand même ! Sinon, il existe la solution de la désobéissance civile avec le mouvement « Enfance Libre ».

        2. Bonjour, nous sommes actuellement en Espagne pour trois mois avec nos fils de 3 et 5 ans. Nous etions en voyage l’année derniere toute l’année scolaire et nous avons reinscrit nos fils a une nouvelle ecole a partir de septembre a l’endroit ou nous avons emmenagé. Nous avons toute de suite informé la directrice de notre mode de vie et que nous allions partir plusieurs mois pendant l’hiver. Elle est vraiment bienveillante et ouverte et ca ne lui a posé aucun souci. nos fils sont néanmoins radiés de l’école (meme si la directrice voulait qu’ils restent inscrits, l’inspecteur a dit que c’est une periode trop longue et a refusé sa demande) donc il faudra les reinscrire a l’ecole a notre retour. Nous restons quand meme en contact proche avec l’école – appel vidéo avec la classe, des petites activités a faire etc.

        3. Et puis pour l’académie, nous avons seulement envoyé un mail comme quoi nous partons a l’etranger et que les fils sont radiés de l’ecole et nous allons les reinscrire a notre retour. Nous n’avons fait aucune demande d’ief

    2. Bonjour
      Merci pout ce blog très complet ainsi que pour les échanges très enrichissants. Vous dites que si on revient dans l année l’enfant ne sera pas radié ? Mon enfant est en PS et on a prévenu qu’on partait mais le directeur a parlé d’une radiation après il a peut être pensé qu’on ne réintegrerait pas l’école et ensuite il a dit qu’il pouvait revenir à tout moment durant l’année. Pour l ief ce n’est pas possible vu que c’est un imprévu. on est résidents carte de 10 ans en France ce qui nous donne le droit de travailler à l’étranger donc l enfant devra suivre ses parents logique si impératif pro. Mais du coup nous on compte lui faire rater une période scolaire à savoir du 26 février au 6 avril il sera de retour pour le dernier trimestre , donc il n y aura pas de radiation et si oui elle sera annulée. Ça me rend malade de ne pas ztre fixée surtt qu’on risque de revenir encore plus tôt si la mission prend fin avant. Et c’est vrai pourquoi désinscrire un enfant puisqu’il revient? J’ai peur des conséquences sur son dossier scolaire ou avec la DAES . Je vous remercie. Bien cordialement

      1. Bonjour,
        Ne vous inquiétez pas, si vous le remettez à l’école à votre retour, ils ne refuseront pas 🙂 J’imagine que le directeur est obligé de le radier mais voyez aussi avec la mairie pour le réinscrire à la date de votre retour. Profitez bien !

  20. Bonjour, votre article est très intéressant et m’éclaire un peu plus. En effet , nous avons comme projet de partir 4 mois aux USA ( décembre à avril 2024) avec nos 2 filles ( 5 et 2 ans) , la première est en GS maternelle , devons-nous demander une autorisation d’ief ?

    1. Bonjour, non pas besoin d’une demande d’ief pour 4 mois, surtout si elle retourne à l’école après. Parlez-en à l’école, vous pouvez même faire un projet de suivi avec sa classe, par exemple ?

  21. Bonjour,
    Je suis actuellement en Corée du Sud avec mes enfants,
    Maternelle, et primaire,
    J’ai choisi l’instruction pour le moment en famille et je l’es laisse étudier à l’eurent rythme, et l’eurent programme chaque semaine une sortie découverte ( ce qui est vraiment très instructif pour eux et ludique).

    Nous nous rendrons de temps à autre en France pour rendre visite à la famille et nous visiterons les pays d’Asie aux aller tour car il est très difficile d’avoir un visa long terme en Corée du Sud donc nous serons obligés de quitte le territoire tout les 3 mois et nous profiterons de cela pour explorer les pays alentour.

    Mes questions sont les suivantes:

    La direction de l’école m’a affirmé que je n’avais rien à faire administrativement avant les vacances car elle s’occuper de la radiation et qui n y avais rien à faire de plus.
    Par acquis de conscience je lui est renvoyer un mail pour lui poser la question à savoir si je devais prévenir apr courrier l’académie de notre départ à l’étranger ( Asie),
    Sa réponse étais
    Madame n’ayez aucunes inquiétudes vos enfants sont bien radié vous n’avez rien à faire de plus, si vous voulez vous pouvez envoyé un courrier à l’académie mais le nécessaire a étais fais.
    Que dois je faire ?
    Je dois rester sur ses dires ? Ou tout de même envoyer un courrier simple à l’académie?

    Autre question:
    Comme nous devons tout les 3 mois quitter la Corée pour ensuite pouvoir revenir après visite d’autre pays en découverte,
    Quand nous allons en France visite la famille devons nous prévenir l’académie si cela est pour une durée simple de 15 jours ?

    Je vous remercie pour votre temps.

    1. Bonjour,
      Non, vous n’avez rien à faire à part profiter 🙂
      Quand je repasse par la France (parfois plus de 3 mois), je ne préviens personne et tout se passe bien. Maintenant que vous êtes partis et hors de France, vous ne dépendez plus de l’Académie.

  22. Bonjour, merci pour cet article ! J’ai pour projet de faire des allers / retours toutes les 2 semaines entre un pays étranger et la France. Je souhaite rester 2 semaines dans le pays étranger en famiile, et 2 semaines en France en famille aussi.
    J’aimerais, comme vous, ne plus dépendre de la législation française, notamment en ce qui concerne la scolarité, pensez vous que cela soit possible ? Et si oui, connaissez vous les démarches à suivre ?

    Merci beaucoup !

    1. Bonjour,
      Votre cas est spécifique… je n’en sais strictement rien 😉
      Vous devriez vous approcher des associations (UNIE, LEDA, FELICIA, etc.) qui sauront mieux vous répondre !

      1. Bonjour merci pour votre article, j’ai une question nous sommes en IEF depuis 10 ans, et nous partons en moyenne 4 mois par an à l’étranger. Comment devons nous faire maintenant ? Dossier ou pas? Merci

        1. Bonjour,
          Je vous conseille de demander aux associations IEF, elles sauront mieux vous renseigner 🙂
          Uniquement 4 mois, je pense que cela rentre dans le cadre de l’autorisation mais ils ne peuvent pas vous empêcher de voyager !

      2. Désolée dans mon commentaire précédent quand je parlais de radiation et d annulation de radiation c’était une question .si on part pour 6 semaines et qu’on revient pour finir l’année soit de avril à juillet sachant qu’on a été présents de septembre à février . Est on quand même radiés et si csst le cas la radiation est elle annulée ? Je vous remercie.

  23. Bonjour Valérie, dans cet article tu précises que tu n’es plus résidente Française, du coup quel a été le pays de ton choix pour te domicilier et pour quelle raison ?

    1. Jusqu’à maintenant, aucun car j’ai le statut de touriste dans les pays où je reste (dans la limite des visas). Mais je n’ai plus de résidence en France 😉 Par contre, dans les mois à venir, je compte me domicilier sur l’île Maurice car on a le projet d’y établir un base.

  24. Bonjour Valérie,
    Merci pour cet article qui me veut rassurant après mon échange d’aujourd’hui avec l’inspection académique.
    Avec ma femme et nos 2 garçons, nous partons en Avril prochain pour une année sur les routes d’Europe en Camping Car.
    Nous allons donc faire l’école à nos enfants.
    Après un appel à l’inspection académique, on nous demande de justifier une inscription au CNED
    Après appel au CNED, il n’est pas obligatoire de s’inscrire au CNED (ce que nous ne souhaitons pas car très onéreux)
    Est il nécessaire que les enfants soient inscrit quelque part?
    Où trouver les bonnes informations?
    Merci pour vos lumières 🙏

    1. Bonjour Antoine,
      Non, aucune obligation d’inscription où que ce soit ! Vous êtes libres de choisir la pédagogie pour vos enfants, que ce soit des cours en ligne, des manuels ou unschooling (comme nous !). Après, si vos enfants sont scolarisés et que c’est juste pour 1 an, vous pouvez aussi voir avec l’école de vos enfants. Certains profs acceptent d’envoyer les leçons et exercices !

    2. Bonjour Antoine ,
      j’ai exactement le même soucis que vous , le directeur de la DASEN nous demande d’inscrire nos enfants au Cned. Il nous demande absolument de justifier une inscription quelque part .
      Nous partons pour 10 mois à l’étranger à bord de notre bateau. Je souhaiterai avoir un texte légal spécifiant qu’à partir de 3 mois à l’étranger , nous ne dépendons plus des lois française.
      Merci beaucoup;

      1. Bonjour Anaïs,
        Je ne pense pas qu’il y ai de texte de loi. J’ai l’impression que nous sommes dans un cas qui n’est pas référencé: non itinérant en France, et non résident à l’étranger. Le statut « itinérant à l’étranger » n’existe pas.
        Après échange avec d’autre voyageur, il ne faut pas tenir compte de cette lettre de refus…
        Antoine

        1. Bonjour Antoine,
          Nous avons la même situation que vous, nous partons en Mars/Avril prochain en camping car en Europe. Après mes recherches auprès de l’académie, une simple lettre avec accusé de réception sera suffisante.
          Merci.

          1. Bonjour, je suis intéressée de connaître comment vous avez justifié de cet itinérance à l’étranger? En attendant d’avoir notre camping car, nous partons régulièrement 1 mois en Espagne (tous les deux mois ) où nous avons un appartement « familiale ». Ce n’est donc pas non résident français ni itinérance en France…?

  25. Bonjour, merci pour le site c’est une vraie pépite !!
    Dans mon cas nous avons le projet de partir à l’étranger normalement 1 an si tout se passe bien et peut être rallonger si l’on s’y sent bien. J’ai 2 enfants dont un qui est en maternelle (GS).. dois je demander un IEF ou bien juste prévenir de notre départ? Sachant que nous gardons notre logement car nous prévoyons de revenir pour les vacances scolaire?

    Concernant les aides ( caf ) du coup je dois les prévenir aussi afin de ne pas avoir de trop perçus ?
    Notre enfant sera inscrit en école privée et non en aefe
    Je suis un peu perdue je lis beaucoup de choses

    Et pour les impôts comment ça se passe ? Puisque nous gardons notre logement
    Concernant le salaire ça sera un contrat local

    J’espère avoir étais claire dans mes questions, je m’en excuse si ce n’est pas le cas

    Merci 🙏🙏

  26. Bonjour Valérie,

    Merci pour votre témoignage.

    À votre avis si on part de octobre à Mars chaque année (soit 80% de l’année scolaire) dans le même pays étranger (on y reste 5mois).

    Est-ce qu’on dépend encore de la loi française concernant la scolarité ou on peut prévaloir la loi de l’autre pays on on passe 5mois ?

    1. Bonjour Marine,
      Alors là, je ne saurais pas trop dire… il faudrait demander à une association ief ! Tout dépend, à mon avis, si vous gardez un logement en France, la CAF, etc. Mais cela pourrait être un point fort à leur faire valoir lors d’une demande ief (ne pas changer d’école pour le bien de l’enfant, par exemple).

      1. Merci pour ta réponse. Concernant la CAF, on ne compte pas la toucher durant notre séjour à l’étranger (on déclare toujours notre départ de plus de 4mois).

        On ne va pas demander l’ief, car si on se prends un refus c’est la galère après.

        Faut-il déclarer notre départ à l’académie où sommes-nous libre de ne rien déclarer ?

        Encore merci pour ton aide.

  27. Bonjour Valerie,
    Pouvez vous m’indiquer le texte de loi qui spécifie qu’il faut partir au moins 3 mois consécutifs à l’étranger pour ne plus dépendre de la France?
    Faut-il partir 6 mois au total dans l’année?
    merci pour vos précisions.

    1. Bonjour, Il n’y a pas de textes de loi sauf pour la Caf au niveau des 3 mois. Pour l’ief, dès que nous quittons le sol français (même pour un tour du monde de quelques mois par exemple), nous ne dépendons plus du Dasen en France. C’est pour cela d’ailleurs que sur les motifs de demandes d’autorisation pour l’instruction en famille, il est bien précisé « itinérance en France » (et non à l’étranger).

  28. Bonjour Valérie
    Si j ai bien compris il faut partir mini 3mois consécutifs pour ne plus dépendre de l éducation nationale. Par contre, je n’ai pas vu d informations disant qu on n a plus la sécurité sociale. Pour la CAF oui j’ai vu que c était fichu.
    J ai des parents retraités qui sont partis jusqu’à 9mois par an d affilé à l étranger et ils continuent de bien dépendre de la sécurité sociale.
    Merci pour votre aide

    1. Bonjour David,
      Pour la sécurité sociale, tout dépend si vous continuez à cotiser apparemment (via une entreprise par exemple). Dans tous les cas, vous devriez vous renseigner directement auprès d’eux. Et sachez que les soins à l’étranger ne seront pas pris en charge (sauf en Europe et encore, il faut avancer les frais et vous n’êtes remboursé que sur la base française). Le mieux est donc de prendre une assurance privée !

  29. Bonjour Valérie,

    Nous avons un projet de voyage au long court :
    – Fin Septembre 2023 : vente maison
    – Octobre 2023 : famille en France
    – Novembre – Décembre : voyage Europe
    – Décembre -Janvier 2024 : Famille en France
    – Février – Avril 2024 : itinérance à l’étranger
    – Mai – Juin 2024 : Famille France
    – Juillet – Decembre 2024 : itinérance à l’étranger

    Peut on faire une demande d’itinérance à l’étranger dès le 1er septembre pour simplifier les démarches ?

    1. Bonjour Arthur,
      Il n’existe pas de demande d’autorisation pour l’itinérance à l’étranger ! Vous faites juste un courrier pour leur signaler votre départ à l’étranger à partir de « telle date » et c’est tout 🙂
      Lors de vos passages en France, rien à faire de plus si c’est pour des périodes courtes. Je reviens aussi régulièrement voir la famille et je n’ai jamais été embêtée ! Bons préparatifs !

      1. Bonjour 🌞
        Je cherchais ma réponse dans les commentaires avant mais je n’ai pas trouvé, qu’est-ce qui prouve à l’académie que nous sommes bien partis à l étranger voyager sur à un courrier en AR. Si j’ai bien compris si voyage entre Europe/France avec des allers venus aléatoire ,c’est finalement improuvable 🙄 idem si nous indiquons une date de départ et que nous partons 4 mois après… j’exagère mais mon but et de comprendre comment prouver tout ça .
        Merci beaucoup de votre retour

        1. Bonjour Julie,
          De mon côté, ils ne m’ont jamais demandé de « preuves » mais je pense qu’ils peuvent facilement vérifier, notamment au niveau de la CAF. Car nous ne sommes plus censés toucher les allocations par exemple. Idem pour une résidence ! De ce que je connais chez les familles nomades que j’ai rencontrées, personne n’a eu à justifier et à prouver quoi que ce soit. Et quand nous repassons par la France, eh bien, ce n’est qu’un passage !

    2. Bonjour
      Après avoir lu vôtre article très intéressant j’ai rechercher la loi indiquant que lorsque l’on voyage 3mois hors de France, on n’est plus concerné par les lois de scolarisation en France.Malheureusement je ne la trouve pas pourriez vous s’il vous plaît me l’indiquer.Et j’avais également une question, à partir du moment où l’on rentre en France nous n’avons toujours pas d’obligation de scolarisation

  30. Bonjour Valérie,
    Merci beaucoup pour votre commentaire qui m’inspire tant.
    Est-ce vous savez s’il faut partir à l’étranger dès le mois de Septembre pour éviter la scolarisation pour le reste de l’année où il suffit de déclarer qu’on part pour une durée indéterminée et partir au cours de l’année si besoin ?
    Merci d’avance,
    Belle aventure en famille à vous 😊

    1. Bonjour,
      Vous pouvez partir (heureusement) quand ça vous chante 🙂
      Donc à n’importe quel moment de l’année !

    2. Pour ma part avec projet d’itinérance France et étranger j’ai fait une demande motif Projet éducatif. Refusée. Donc je tente un recours avec attestation vente de maison. Si encore refus je dois rester un mois en septembre en France avec ma fille de 14 ans qui reste chez ses grands parents donc je scolariserai mon fils puis début octobre je ferai un courrier en AR précisant notre départ du territoire français pour une durée illimitée. Bon courage

      1. Bonjour Emmanuelle,
        Votre message me rassure, ma demande d ief pour mes deux enfants a en effet été refusé alors que je présentais un beau projet pedagogique me semble t-il!
        J expliquais également que nous partions les trois mois d hiver mais rien n y fit…refus!
        Votre proposition me semble charmante mais j ai un peu peur  »des represailles »!

    3. Aloha Valérie.
      Merci pour cet article très à propos.
      Avec nos 2 « petits derniers » de 7 et 9 ans en octobre, nous avions l’intention de reprendre notre vie de nomade et donc faire de l’ief. Aujourd’hui nous venons de recevoir la réponse à notre Rapo. (Noys devrions déjà être bien heureux d’avoir reçu une réponse). C’est un refus. La raison: notre itinérance n’empêcherait pas une instruction « classique ». C’est tellement aberrant… d’autant plus que nous avions 2 certificats d’une pédopsychiatre qui i indiquait qu’une scolarisation traditionnelle, à l’école serait néfaste pour les garçons.
      Finalement, en ce 20 juillet nous sommes donc démunis… et un peu paniqués.
      Aurions-nous donc le temps/compétences/énergie… pour s’expatrier?
      D’ailleurs… Nous, nous retrouvons un peu (beaucoup) dans le flou total. Concrètement, il suffit d’envoyer un courrier pour signaler que nous partons pour plus de 3 mois et… que se passe-t-il? Niys pouvons partir pour l’Italie par exemple sans faire de demande dans ce pays là ?

      Merci pour ces précisions.

      1. Bonjour,
        En effet, c’est complètement aberrant d’avoir un refus d’itinérance ! Vous avez fait la demande car vous ne serez itinérants qu’en France ? Si vous partez en itinérance en Europe, vous ne dépendrez plus de la France en effet. Il faut donc juste envoyer un courrier pour dire que vous ne serez plus sur le sol français à partir de telle date et pour une durée indéterminée. Vous serez en mode touristes dans les pays que vous traverserez donc vous ne dépendrez pas des lois de ces pays au niveau de l’instruction. Vous serez libres d’instruire vos enfants 😉

    4. Bonjour Duran, avez-vous trouvé la réponse à votre question ? Je vous remercie pour votre retour éventuel. Bonnes aventures à vous également.

  31. Bonjour,merci beaucoup pour cet article! Rassurant! Et en effet, partant pour un an a l’étranger, l’académie nous a bien confirmé qu’il n’y avait rien a faire vu que nous ne serons plus sur le sol français. Merci encore !

    1. Bonjour, quelle académie vous a dit cela ? la DASEN de Vendée ne nous dit pas la même chose ……. je suis perdu….

  32. Bonjour,

    Merci pour votre article,
    Nous envisageons un tour d’Europe d’un an, faut il avertir la mairie où se trouve l’école ou la mairie où est sensé vivre ?
    merci

  33. Bonjour
    Merci beaucoup pour cet article

    J’ai plusieurs cas de figure
    Deux enfants en ief
    Cas 1
    Je part travailler à l’étranger avec un contrat français pendant 1 mois à 6 mois consécutif mais mon mari reste en France, quel serait notre situation vis à vis de la sécurité sociale et de la caf….

    Cas 2
    Je part à l’étranger en vacances plusieurs fois dans l’année, (en cumule cela fait moins de 6 mois), mon mari reste toujours en France et travail, quel serait notre situation vis à vis de la sécurité sociale et de la caf….

  34. Bonjour,
    Merci beaucoup pour votre article. juste un détail, nous partons pour l’année à l’étranger (tour du monde) est ce que le fait de conserver notre maison en France (oui, on reviendra quand même 😉) peut nous contraindre à faire la demande d’autorisation ? Merci de votre réponse. Bonne journée et bon voyages à toutes et tous.

    1. Bonjour,
      Non, si vous n’êtes pas présents physiquement sur le sol français, c’est bon. Mais contactez votre DASEN pour leur poser la question directement. Vous devrez de toute façon leur envoyer un courrier stipulant que vous quittez la France (même si vous gardez votre maison) pour X mois ou années. Profitez bien de votre tour du monde !

  35. Bonjour. Merci beaucoup pour cet article très intéressant et utile.
    Nous projetons de voyager 6 mois en Asie du sud-est en 2024. Et souhaitons traverser plusieurs pays. Nous avons une fille qui aura 6 ans au moment du voyage. Vous dites que pour ne pas dépendre de la loi du pays visite en terme d éducation il ne faut pas rester plus de 3 mois. Est ce que cette règle de 3 mois est applicable a tous les pays? Ou faut il juste respecter la durée d un visa touriste et dans ce cas pas de problème ?
    Cordialement

    1. Bonjour,
      Oui, si vous respectez la durée du visa touriste, il n’y a aucun problème 🙂
      Bons préparatifs de voyage !

  36. Bonjour, pour ma part je vais partir plus de 3 mois avec mon fils à l’étranger mais je vois souvent cette périodicité de 6 mois donc je ne sais plus trop à quoi me fier. J’hésite entre faire un dossier Projet Educatif et ne rien dire si départ à l’étranger ? As tu fait des démarches de ton côté ? Merci

    1. Bonjour,
      C’est eux qui m’ont dit que je ne dépendais plus de la France ! Si vous partez plus de 3 mois, vous faites juste un courrier (en recommandé pour être sûr qu’ils le reçoivent) en indiquant que vous partez à l’étranger pour une durée indéterminée. C’est tout 🙂

  37. Bonjour, merci pour cet article qui me permet d’y voir plus clair !!
    J’ai toutefois une question. Dans le cadre de l’itinairance en France et si je garde une adresse en France. Combien de temps (consécutif) dois je être sur les routes pour valider de mon itirance et ne pas être embêté pour l’ief?
    Merci par avance.

    1. Bonjour,
      Je ne saurais pas trop vous dire pour l’itinérance en France. Essayez de contacter une association comme LEDA, LAIA, UNIE, FELICIA, etc. Ils pourront mieux vous le dire que moi 🙂

  38. Bonjour Valérie et merci pour cet article ! Une petite question quand même concernant l’itinérance à l’étranger, comment savez vous qui faut partir plus de trois mois à l’étranger pour ne plus dépendre de la procédure de demande d’autorisation? On entend quelques fois 3 mois, d’autres fois 6 mois.. si on part 3 à 4 mois non consécutifs, comment le justifier auprès de la DSDEN et comment éviter qu’ils répondent qu’on peut scolariser le reste du temps en France? Merci beaucoup d’avance pour votre réponse.

    1. Je précise que c’est de l’itinérance pendant 3 à 4 mois à l’étranger non consécutifs tout en gardant notre domicile en France.

    2. Bonjour Hélène,
      Si vous partez épisodiquement et que vous avez un domicile en France, alors cela peut être considéré comme des vacances… Je pense que ça ne rentre plus dans le cadre du nomadisme. Mais vous devriez contacter les associations IEF (UNIE, LADA, LAIA, FELICIA, etc.) pour en être sûre !

  39. Bonjour
    Je me présente nous partons à l’étranger en mars 2023 à l’étranger et nous avons signalé part voix orale de ce départ il n’en tienne pas compte, dois je leur envoyer un recommandé, nous partons pour plusieurs années oui, nous allons passer à la mairie pour leur signifier, par contre notre maison sera occupé par nos enfants qui sont adultes qui le plus âgés à 30 ans le 2 avril 2023.
    Que me conseillez vous ?
    Car nous avons reçu un rdv pour le 11 avril 2023 mais nous ne serons plus en France.
    Cordialement
    Mme Christine fenech

    1. Bonjour,
      Vous pouvez leur envoyer un recommandé oui, en leur disant que vous n’êtes plus sur le sol français. Ils ont parfois du mal avec la notion de « nomadisme » 😉 Mais une fois hors de France, vous ne dépendez plus d’eux de toute façon. Bons préparatifs !

  40. Bonjour Valérie, merci pour votre article. Concernant le depart a l’etranger, pensez vous qu’il est possible de partir a l’etranger tous les ans par exemple 4 mois lors de l’hiver sans qu’on nous fasse des problemes? Merci

    1. Bonjour,
      Vous pouvez tout à fait partir quelques mois chaque année, comme le font les saisonniers par exemple. Mais il se peut que le DASEN demande à ce que vous scolarisiez votre enfant lorsqu’il est en France car il sera plus souvent en France qu’à l’étranger…

      1. Bonjour Valérie,

        Si c’est le cas devons-nous faire une radiation à chaque fois?
        Nous habitions à l’étranger avant de revenir en France en 2020. Et nous avons pour projet de retourner aux Philippines plusieurs mois par an (pour y travailler notamment et voyager!).
        Nous partons le mois prochain pour 2 mois (les années suivantes nous aimerions partir 3 à 4 mois), cela veut dire que nous restons dépend « legalement » de la France, car la période est de moins de 6 mois.
        Je suis un peu perdue concernant la démarche. Ma fille qui est en GS est dans une école privée Steiner. Du coté de l’école aucun souci sur les absences (que j’avais mentionné dès son inscription), mais ils vont tout de même devoir faire une radiation une je pense.
        Je pensais donc faire une lettre au rectorat pour prevenir de notre départ, dois-je mentionner le fait de partir à l’étranger pour travailler ou sans préciser la raison de notre départ (elle sera absente 6 semaines entre 2 vacances scolaires)? Il y a t-il des jusificatifs à prévoir?

        1. Bonjour Aline,
          Il me semble que je vous ai répondu par mail… mais je ne suis pas sûre, donc je mets une réponse ici 🙂
          Si votre fille est scolarisée et qu’elle retourne dans la même école, il n’y a pas vraiment de soucis. Il faut en effet la radier puis la réinscrire avant de revenir. Dans les faits, l’école pourrait la garder dans ses effectifs… mais comme il s’agit d’une école privée, je ne sais pas trop si c’est possible. Pour le rectorat, vous donnez juste vos dates d’absence (pour cause de départ à l’étranger). Ils n’ont pas à vous demander des justificatifs (s’ils le font, demandez-leur le texte de loi… ils ne le trouveront pas !). Ils vous demanderont juste de scolariser votre fille à votre retour (ou demande d’instruction en famille, mais ce n’est pas ce que vous souhaitez je pense). Profitez bien des Philippines !

  41. Merci pour cet article, j’aurais aimé tomber dessus quand on préparait le départ puisque comme tu le sais, j’ai bien galéré pour comprendre qu’il n’y avait pas d’agrément à obtenir si on voyage à l’étranger !😉

      1. Bonjour Valérie 😊
        Après un an de préparation nous voici sur le départ 🤗
        Auriez-vous un exemple de lettre pour avertir de notre départ à l’étranger la dsden ? En ce qui concerne la caf doit on leur envoyer un courrier en AR leur demant de couper les aides à partir de (date de départ)? Au niveau de la sécurité sociale étant mon conjoint et moi en auto-entreprise et de ce fait affiliés à la sécu nous allons faire une demande de carte de sécu européenne pour toute la famille. Merci pour toutes les infos que vous mettez à notre disposition 🥰

        1. Bonjour,
          Je n’ai pas de modèle de lettre… vous dites juste que vous quittez le sol français à telle date. Pour la CAF, il me semble que je l’avais fait en ligne sur leur site web. Bon départ pour votre vie nomade !

      2. Bonjour, nous prévoyons de partir au Portugal pour y vivre durant l’année sco prochaine et j’aimerais savoir quelles sont les démarches à faire avant de partir ? Les courriers à envoyer aux administrations, les justificatifs demandés,… Merci d’avance pour vos informations. Belle journée à vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.