Voici la seconde partie de mon gros dossier sur le nomadisme en famille ! Si vous ne l’avez pas encore lu, je vous conseille de débuter la lecture avec la Partie 1. Comme je l’ai écrit précédemment, les conseils que je donne sont propres à mon expérience personnelle ! Mais j’espère que cela aidera bon nombre d’entre-vous à sauter le pas d’une vie de liberté 🙂

6. Choisissez votre nouveau mode de vie

Ici, vous allez entrer dans le vif du sujet ! Il y a différentes façons de vivre le nomadisme en famille. Vous allez devoir réfléchir à ce que vous voulez vraiment et ce qui sera le plus pratique pour votre famille. Mais pas de panique, votre choix n’est pas définitif ! Rien ne vous empêche de changer de mode de vie nomade à tout moment…

Le choix du transport et de l’hébergement

Ce sont les 2 postes financiers les plus importants pour les familles nomades. Donc il faut bien réfléchir à ce que vous souhaitez, selon votre budget ! Vous pouvez faire le choix de partir avec un véhicule : camping-car, van, bus aménagé, 4×4, voiture, etc. Mais également de partir sans véhicule, comme c’est mon cas 😉

J’utilise les transports en commun pour nos déplacements et souvent les taxis à l’étranger car ils sont souvent à des tarifs abordables. Et puis on marche beaucoup aussi ! C’est souvent en France que je suis coincée pour mes déplacements d’ailleurs. Car en-dehors des grandes villes, les transports en commun sont assez rares…

Au niveau de l’hébergement, si vous choisissez un véhicule aménagé, votre maison vous suivra partout ! Vous pouvez aussi choisir de louer des locations au mois sur Airbnb, Booking, Agoda, etc. C’est ce que je fais la plupart du temps ! Mais il existe d’autres alternatives, qui me tentent encore plus ces derniers temps : Camping, gîte, auberge de jeunesse, écolieu ou collectif non-sco, couchsurfing, workaway, guesthouse, etc. Il y a des avantages et des inconvénients pour chaque choix. Attention aussi, si vous travaillez sur le web, à vérifier au niveau du wifi !

Le choix des bagages

Là aussi, tout dépend de votre façon de vivre votre nomadisme. Si vous vous déplacez en véhicule, vous aurez forcément plus de place pour prendre des affaires. Sinon, vous pouvez opter pour des sacs-à-dos ou des valises à roulettes ! De mon côté, comme je reste longtemps au même endroit, j’ai préféré prendre des bagages cabines à roulettes.

Mais dans tous les cas, je vous conseille de partir léger ! C’est tellement plus agréable… Devenir minimaliste se fait au fil du temps je pense. Aujourd’hui, je voyage avec 3 bagages cabines et 3 petits sacs et cela nous suffit. Inutile de vous surcharger, on trouve de tout partout dans le monde (sauf les livres en français, mais on peut toujours lire sur liseuse ;)).

Le choix des destinations

Une fois que vous aurez choisi vos modes de transports, d’hébergements et vos bagages… il vous restera la partie la plus plaisante, mais non moins casse-tête : celle de trouver où partir ! En 2017, j’ai débuté le nomadisme en famille en Europe du Sud et en France. En effet, cela me rassurait dans un premier temps de ne pas être trop dépaysée ! Si vous partez en véhicule, vous démarrerez sûrement non loin de chez vous de toute façon.

Ensuite, vous pouvez lister les pays que chaque membre de la famille aimerait découvrir. Et enfin, choisir selon votre budget ! C’est souvent mon cas d’ailleurs.

Je privilégie les pays où la vie n’est pas chère lorsque les finances sont basses et je passe ensuite plusieurs mois dans des pays où la vie est plus chère.

Comparez le prix des locations, mais aussi des visas (en Asie, on doit souvent payer pour rester plus de 30 jours) et des vols. Dans tous les cas, une fois la première destination validée, il vaut mieux ensuite rejoindre des pays proches !

7. Préparez la transition de sédentaire à nomade

Quitter son domicile et sa vie sédentaire ne se fait pas sans un peu de… paperasses ! Au jour d’aujourd’hui, il n’existe pas de statut de « nomade » ou « famille nomade ». Vous risquez donc de tomber sur des bureaucrates étonnés par votre choix de vie… mais peu importe, vivre le nomadisme en famille est tout à fait légal !

La paperasse à prévoir

En premier lieu, si vous quittez votre domicile, il va vous falloir trouver une domiciliation postale et fiscale. Oui, les deux sont différentes ! Vous pouvez demander une domiciliation dans le CCAS de votre ville (il s’agit en fait du statut de SDF), en expliquant bien votre projet. J’ai déjà rédigé un article complet sur le sujet, donc je ne m’attarde pas sur ce point !

Au niveau de la CAF, si vous partez plus de 3 mois hors de France… vous devez déclarer votre nomadisme et dans ce cas, vous ne recevrez plus d’allocations. Idem pour Pôle-Emploi bien sûr ! C’est donc pour cela qu’il est important de se reconvertir ou de trouver un moyen de gagner de l’argent avant le départ.

Enfin, prévoyez une banque en ligne ! Je suis chez Boursorama depuis des années et c’est bien pratique de pouvoir tout faire à distance, sans avoir à appeler un conseiller. En plus, avec la carte ULTIM, vous n’aurez aucun frais à l’étranger pour les paiements par carte (Juste au niveau des retraits, certaines banques étrangères prennent une petite commission, mais pas Boursorama).

Si vous voulez bénéficiez de mon parrainage et obtenir jusqu’à 130 euros sur votre compte Boursorama, voici le code à entrer : VAOL9802

Sinon, vous avez aussi des banques comme Wize, N26 ou Révolut qui sont intéressantes pour les voyageurs ! De mon côté, j’ai Wize en plus de Boursorama. Pour le téléphone, pensez à désactiver vos données mobiles dès la sortie de l’avion car vous risquez d’avoir une mauvaise surprise sur vos factures. Vous pouvez acheter une carte SIM locale dans tous les pays et souvent dès l’aéroport ! J’ai gardé mon forfait Free à 20 euros par mois pour pouvoir recevoir les SMS de confirmation des banques. En plus pas mal de pays sont inclus dans leur forfait (pour internet).

Au niveau de la santé

Là aussi, au bout de 6 mois hors de France et par an, vous devez normalement le déclarer pour ne plus être assuré. Si vous partez en Europe, pensez à demander la Carte Européenne d’assurance Maladie. Elle vous permettra d’obtenir un remboursement !

Dans tous les cas, je vous conseille de prendre une assurance privée. Certes, cela a un coût, mais c’est une sécurité surtout pour le nomadisme en famille. Il existe de nombreuses assurances privées, mais surtout à destination des familles en tour du monde (Chapka, AVI, ASSUR TRAVEL, etc.). De mon côté, j’ai préféré opter pour une assurance dédiée aux nomades : Safety Wings. Je paye environ 90 euros par mois pour 1 adulte et 2 enfants et tous les pays sont inclus sauf les USA (toutes les assurances augmentent leurs tarifs pour les Etats-Unis, car les frais de santé sont vraiment chers sur place).

Au niveau des enfants

Pour les enfants, il faudra dans un premier temps, demander leur radiation de leur école. Ensuite, il faudra que vous fassiez une déclaration d’ief au Dasen de votre domicile ainsi qu’à votre mairie. Précisez bien que vous serez nomades en famille, en France, en Europe ou dans le monde. Vous trouverez un modèle de courrier dans mon article sur les contrôles pédagogiques en voyage. Attention, vous devez faire la déclaration dans les 8 jours suivant le retrait de vos enfants de l’école !

Pour les plus grands, au niveau des examens (brevet et Bac notamment), et s’ils veulent les passer, vous pourrez les inscrire en candidats libres en France ou dans une Ambassade à l’étranger.

8. Impliquez les enfants au maximum

Pour que les enfants soient parties prenantes pour ce début de vie nomade, faites-les participer dès le début ! Je ne dis pas que cela va être toujours facile, cela dépend des caractères de chacun…. et de leurs âges. Plus ils sont petits, plus ce sera simple 😉

Faites-les participer aux préparatifs

Après l’annonce aux enfants, faites-les participer au maximum. De mon côté, j’ai organisé un vide-maison avant notre départ. Les enfants ont pu trier leurs jouets et les mettre en vente. Un bon moyen d’avoir de l’argent de poche pour les plus grands ! Cela peut les motiver. Certains jouets n’ont pas pu être vendus chez nous car ma fille cadette, notamment, avait du mal à se séparer de quelques jouets fétiches. Mais impossible pour autant de les emmener ! Dans ce cas, on peut stocker chez la famille ou les amis.

De notre côté, on a fini par donner, vendre ou jeter tout ce qu’il restait car ils finissent par oublier leurs anciens jouets au fil des ans ! Les enfants peuvent aussi être impliqués dans le choix des bagages. Mes filles étaient heureuses de pouvoir choisir le coloris de leurs valises à roulettes. Pour les plus grands, n’hésitez pas à leur montrer le budget (un bon moyen d’apprendre) et de les impliquer dans le choix des destinations.

Gardez un lien avec les amis

Pour garder un contact les amis, il n’y rien de mieux qu’internet ! Vous pouvez utiliser Watsapp, Messenger, Telegram ou autres applications de visioconférence pour faire des webcams. Ma fille aînée utilise beaucoup Discord aussi pour discuter avec ses amis.

Au début, ma cadette discutait beaucoup avec ses anciens camarades… mais au fil du temps, les liens se sont rompus. Aujourd’hui, ses amis sont des enfants nomades ou en instruction en famille. Bref, ceux qu’elle rencontre souvent et avec qui elle partage des moments forts ! Mais au début, cela aide de garder contact pour faire la transition de la vie sédentaire à la vie nomade.

Participez à des activités variées

Dès le début de votre nomadisme en famille, prévoyez des activités sympas !

Monter sur un volcan, camper dans le désert ou encore voir des animaux en liberté… ce sont des activités qu’on ne fait pas souvent en étant sédentaires !

Montrez-leur que leur vie va changer mais qu’ils vont pouvoir explorer leur planète en faisant de super activités ! Si vous allez dans un pays où la vie est moins chère qu’en France, vous pourrez aussi en profiter davantage : restaurants, manèges (en Tunisie, cela coûtait quelques centimes le tour), cinémas, parcs à trampolines, loisirs en tout genres… vous pourrez en profiter beaucoup plus qu’en étant en France. Alors amusez-vous en famille et vos enfants seront les plus heureux !

9. Enrichissez votre vie sociale

Cela fait maintenant plusieurs années que nous sommes nomades. Et au bout de plusieurs mois, c’est surtout notre vie sociale qui a commencé à nous manquer. Alors, nous avons trouvé le moyen de l’enrichir, voire même d’innover !

Prévoyez des rencontres sur place

En général, nous restons au minimum 1 mois dans un nouveau lieu de vie. Cela nous permet de faire des rencontres sur place, que ce soit avec des expats, des voyageurs, des nomades ou des locaux. Comment je m’organise ? Eh bien tout simplement grâce aux groupes Facebook. Avant d’arriver dans notre nouvel hébergement, je cherche des groupes d’expats (francophones ou autres), de homeschooling (instruction en famille), de Worldschooling (familles qui voyagent) ou de nomades digitaux (mais il y a moins de familles dans ceux-ci). Je me présente et on se rencontre souvent sur place, une fois arrivés.

Les enfants peuvent donc avoir une vie sociale et moi aussi ! Souvent, on se rencontre dans des parcs ou pour faire des activités. Le fait de rester au moins 1 mois permet de se revoir plusieurs fois. Et dans les familles nomades, il n’est pas rare de se recroiser ailleurs dans le monde ! C’est ça qui est chouette 🙂

Passez du temps dans des collectifs

Il existe de plus en plus, partout dans le monde, des collectifs non-sco ou des écolieux. C’est assez difficile de les trouver, mais en fouillant bien dans les groupes Facebook on finit par en dénicher. Par contre, cherchez plutôt en anglais dans la barre de recherche ! Nous avons passé 6 mois dans un collectif non-sco, en France, et cela a été une belle expérience pour nous tous. Que de bons souvenirs !

Vous n’aimez pas la collectivité ? Rassurez-vous, moi c’est pareil ! Je suis plutôt une solitaire. Mais en général, nous avons un logement privé sur place. Seuls le salon, la cuisine et les espaces extérieurs sont communs. Pas d’obligation de se mêler à tout le monde tout le temps. Mais vous serez surpris de voir tous les points communs avec les personnes qui vivent dans ces communautés. Et vos enfants ? Eh bien, prévoyez un talkie-walkie si vous ne voulez pas passer vos journées à les chercher !! Ils deviennent vite autonomes dans ces endroits 😉

Rejoignez le Village Nomade

Ces lieux collectifs sont une belle expérience de vie, mais il faut quitter les copains à un moment… ou bien rester y vivre. Or, si l’on a fait le choix d’une vie nomade en famille, c’est pour ne pas rester sédentaire justement.

Alors, un soir, j’ai eu une idée ! Et si je créais un collectif « nomade » ?

Où les familles nomades pourraient se réunir en fonction de leur destination et rester quelques semaines ou mois ensemble ? C’est ainsi que le Village Nomade est né !

10. Détendez-vous et profitez !

Une fois que tous les préparatifs sont terminés, que les bagages sont bouclés, la maison vendue ou relouée, les pots de départ sur le point de se clore… il ne vous reste plus qu’à partir ! Bizarrement, c’est la veille du départ que des pensées angoissantes m’ont envahie : « Mais qu’est-ce que je fais ? C’est pas un peu fou quand même ? ». Mais au moment de poser le pied en Italie, notre première destination, mes dernières barrières limitantes se sont effondrées.

Après des mois de préparation, vous pouvez enfin souffler et profiter du moment présent !

Ce ne sera pas toujours rose, mais les premières semaines sont tellement gratifiantes. Oui, c’est un projet fou ! Mais nous avons franchi le premier pas, nous sommes sortis de notre zone de confort. Alors, à vous la belle vie… celle qui commence quand on réalise qu’il faut en profiter maintenant et aujourd’hui avant qu’il ne soit trop tard ! Et vous, le nomadisme en famille, vous le commencez quand ?

2 Comments

  1. Pénélope says:

    J’adore tes articles. Ils sont objectifs clairs, précis et riche d’infos pratiques.
    Et personnellement cela va me faire gagner en temps fous de recherches que ce soit banques ou assurances😜
    Merci beaucoup Valérie

    1. Valérie says:

      Merci à toi pour ton gentil commentaire ! Je suis heureuse que cela puisse aider les futures familles nomades 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.